publicité

La mosquée d'Auch détruite par un incendie

La mosquée d'Auch (gers) a été détruite par un incendie d'origine indéterminé dans la nuit de samedi à dimanche, a-t-on appris de source policière.

  • Par VA.
  • Publié le , mis à jour le
La mosquée d'Auch après le sinistre © Marie Martin/France 3 Midi-Pyrénées

© Marie Martin/France 3 Midi-Pyrénées La mosquée d'Auch après le sinistre

Ce sont des voisins qui ont donné l'alerte. Il était un peu plus de 3 heures du matin lorsque un violent incendie a presque entièrement détruit la mosquée d'Auch. L'origine du sinistre est encore indéterminée mais, sur place, des policiers ont constaté une forte odeur d'essence.

Il n'y a pas eu de victime. Les deux salles de prières, soit 300 m2 de surface, ont brûlé et la toiture s'est effondrée.

En vidéo, le reportage à Auch de Marie Martin et de Xavier Marchand :
La mosquée d'Auch détruite par un incendie

Le lieu de culte est situé à Auch, dans le quartier populaire du Garros. C'est la seule mosquée de la ville, qui était fréquentée par la plupart des musulmans pratiquants de la préfecture du gers et de ses environs. Environ 200 à 300 pratiquants ont l'habitude de la fréquenter chaque vendredi.

La mosquée avait été la cible de jet de lardons contre sa façade au mois de janvier dernier. Lors de sa construction, a-t-on appris auprès de la mairie, les élus avaient reçu des lettres de menace anonymes. Pour autant, souligne le procureur d'Auch, "Il n'existe pas de tension inter-communautaire dans la ville".

Les autorités religieuses, notamment Ahmed Mouhouche, ancien président de la mosquée, se sont rendues sur place et ont déploré le sinistre :
L'interview d'Ahmed Mouhouche



Une enquête, confiée à la police judiciaire, a été ouverte. La police scientifique est attendue lundi sur place.

Dans un communiqué, le ministre de l'intérieur et des cultes Bernard Cazeneuve "apporte son entier soutien à la communauté musulmane et l'assure de la pleine mobilisation des services de police pour faire toute la lumière sur ces faits". Le ministre de l'intérieur a également réaffirmé "son engagement à protéger les lieux de culte de toutes confessions et à lutter contre toutes les expressions de haine et d'intolérance".
les + lus
les + partagés