Le corps sans tête repêché dans l'Ariège est celui du père disparu avec son fils à Toulouse

INFO FRANCE 3 MIDI-PYRENEES - L’ADN a parlé. Le corps sans tête retrouvé dans l’Ariège à l’Hospitalet-prés-l’Andorre le 24 avril dernier vient d’être identifié. Il s’agit du père de famille disparu depuis mi-janvier à Toulouse avec son petit garçon Habib.

  • Pascale Lagorce
  • Publié le , mis à jour le
© France 3

© France 3

Les deux affaires n’en font désormais plus qu’une : le corps sans tête, celui d’un homme, avait été découvert, il y a près de trois semaines, dans l’Ariège à l’Hospitalet-prés-l’Andorre par des agents d’EDF au cours d’une opération de délestage en aval d’une usine hydroélectrique. L’identification a été longue et difficile vu l’état du cadavre. Les gendarmes ont comparé l’ADN de cet homme avec celui de personnes portées disparues. Les résultats sont arrivés lundi 12 mai et selon nos informations, la concordance avec Medhi N. ne fait aucun doute.

Cet homme n’avait  plus donné de nouvelles à sa famille depuis le 19 Janvier. Ce jour-là, il avait la garde de son fils Habib pour le week-end mais le petit garçon âgé d’un an n’avait pas été ramené au domicile de sa mère à Toulouse. La maman, Jennifer D. avait à l’époque lancé un appel au secours pour retrouver son enfant. Séparée du père, elle craignait qu’il n’ait emmené leur fils en Algérie, son pays d’origine. Toute la famille de Jennifer s’est mobilisée, une page Facebook a été créée pour tenter de trouver une piste et revoir Habib. Des démarches qui sont restées vaines pendant trois mois.

Finalement quand Jennifer a été mise au courant de la découverte macabre faite dans l’Ariège, elle a contacté la gendarmerie. Medhi et Habib ayant été localisés pour la dernière fois justement à côté de l’Hospitalet-prés-l’Andorre. Sur la page facebook, Jennifer écrit avoir donné des éléments aux enquêteurs pour permettre une éventuelle identification, des éléments ajoute t-elle qui semblaient correspondre. La famille de Mehdi a également été entendue, une prise de sang a été faite sur sa mère pour permettre la comparaison ADN. Il aura fallu quelques jours pour avoir le résultat et confirmer la terrible nouvelle.

Si le corps du père a été identifié, le petit garçon Habib reste aujourd’hui introuvable. Des recherches menées par les gendarmes devraient être lancées très rapidement notamment dans les eaux de l’Ariège. L’une des pistes retenues étant un suicide de Medhi qui se serait jeté dans la rivière avant d’être mutilé par les turbines de l’usine hydroélectrique, ce qui expliquerait la décapitation. Le corps découvert présente également de nombreuses fractures.

Alors Mehdi a-t-il emporté son fils avec lui dans un dernier geste désespéré ? C’est évidemment une hypothèse plausible, la pire. L’a-t-il confié à un proche avant de mettre fin à ses jours ? C’est une éventualité, et c’est surtout l’ultime espoir de Jennifer, la maman d’Habib.

L'actu de votre région en vidéo

Nicolas Moineau : l'escalade au toucher

Les 17 et 17 septembre dernier, les 500 meilleurs grimpeurs mondiaux était rassemblés à Bercy pour les championnats du monde. Parmi eux, Nicolas Moineau. Ce Lotois de 40 ans qui a progressivement perdu la vue participait dans la cétégorie handi-escalade. Une équipe de Stade 2 l'a suivi à cette occasion et au cours de ses entraînements à Cahors.

M.C Maury / C. Vignal / G. Orain / C. Boisse

les + lus
les + partagés