Toulouse : des pères en colère grimpent sur les toits de la place du Capitole

Quatre personnes ont grimpé sur les toits face au Capitole dans la nuit de mardi à mercredi. Ils entendent dénoncer le sort des pères divorcés et le droit à voir leurs enfants et soutenir un papa aux prises avec la justice.

  • Par Fabrice Valery
  • Publié le , mis à jour le
Les "papas grimpeurs" sont sur les toits de la place du Capitole © Michel Pech / France 3 Midi-Pyrénées

© Michel Pech / France 3 Midi-Pyrénées Les "papas grimpeurs" sont sur les toits de la place du Capitole

Après Nantes ou Paris, quatre personnes, trois hommes et une femme, ont pris place vers 5 heures dans la nuit de mardi à mercredi sur les toits de la place du Capitole à Toulouse.

II s'agit de "papas grimpeurs", ces parents qui réclament que la garde alternée devienne la solution en cas de séparation entre parents.

Cette action s'inscrit dans le cadre d'une journée nationale de soutien à l'un d'entre-eux, Youssef A. jugé ce 2 octobre à Grenoble pour avoir volé une voiture de police et endommagé des véhicules dans une gendarmerie à Eybens (Isère). Selon ses soutiens, l'homme aurait été contraint de mener ces actions pour échapper à des "violences policiières".  

Il y a une quinzaine de jours, certains de ceux qui sont sur les toits toulousains avaient également escaladé le Sacré Coeur à Paris.

Ils ont indiqué à des journalistes de France 3 Midi-Pyrénées qu'ils avaient l'intention de rester là le plus longtemps possible pour donner un fort retentissement médiatique à leurs revendications.

EN VIDEO : le reportage de Michel Pech et Jean-Luc Pigneux
Papas en colère sur les toits au Capitole

 

  • "Osez le féminisme" lance une antenne à Rennes

    L'association "Osez le féminisme" s'implante en Bretagne. Ce mercredi, elle lance son antenne à Rennes au CRIJ 4 bis Cours des Alliés à 20h30. Six femmes ont décidé de s'investir et espèrent que d'autres se joindront à elles pour combattre les injustices sexistes. 

    Mis à jour aujourd'hui à 17h17
  • Les personnels de l'administration pénitentiaire réagissent contre les violences

    Les syndicats Cgt et Fo demandent aux personnels des centres de détention et maisons d'arrêt de Normandie, de retarder d'1/4 d'heure, les prises de service. Une action nationale,prévue jeudi destinée à protester contre les agressions dont sont victimes les agents de la pénitentiaire.

    Mis à jour aujourd'hui à 16h04
  • A Bastia, les boues d’épuration en attente de traitement

    Depuis 15 jours, les boues d'épuration de la Communauté d'Agglomération de Bastia ne peuvent plus être traitées sur l'île. La société qui s'en occupait a fermé. Les autorités sont à la recherche d'autres solutions locales mais face à une situation critique, ils envisagent l'exportation.

    Mis à jour aujourd'hui à 15h31

L'actu de votre région en vidéo

L'Université Paul Sabatier vote un paln d'économies sous protection policière

Le conseil d'aministration de l'Université Paul Sabatier s'est déroulé au rectorat de Toulouse sous protection policière. Il a validé un "plan de développement", qui, selon les syndicats, se traduira par 200 suppressions de postes

Lire l'article
Toulouse : le conseil d'administration de Paul Sabatier valide sous protection policière un plan de redressement de l'Université
les + lus
les + partagés