Toulouse : vers une limitation de vitesse sur l'autoroute

Le nouveau Plan de protection de l'Atmosphère propose une diminution de la vitesse maximale autorisée de 20 km/h sur plusieurs routes autour de Toulouse, en raison d'une pollution trop importante. Si le plan est validé, la décision d'appliquer cet avis consultatif reviendra à l'Etat. 

  • Par Anissa Harraou
  • Publié le , mis à jour le
Le plan de protection de l’atmosphère de l’agglomération toulousaine (PPA), plaide pour l’abaissement des vitesses pour limiter la pollution : un passage de 130 à 110 klm/h sur certains tronçons de l'autoroute.  

Néanmoins, si l'on se dirige vers une application de cette limitation de vitesse l'A62, rien ne permet de dire pour l'instant, si oui ou non, l'État appliquera cette proposition sur d'autres tronçons de l'autoroute.

La version définitive du plan de protection de l’atmosphère est présentée ce jeudi 18 février lors d’un Conseil départemental de l’environnement, des risques sanitaires et technologiques (CODERST).


L'État aura le dernier mot

Ceux qui pensent déjà faire un effort en roulant à 90 klm/h sur le périphérique de la métropole toulousaine risquent d'être déçus. La réduction de la vitesse maximale autorisée sur l'autoroute fait partie des 19 mesures du nouveau Plan de protection de l’atmosphère (PPA).

Des parties de l'autoroute à proximité de Toulouse peuvent être soumises à une réduction de vitesse de 20 klm/h. À une condition : que l'État acte la proposition du PPA. 


La vitesse trop élevée pollue l'air toulousain 

Les axes autoroutiers à l’étude sur lesquels cette mesure devrait s'appliquer sont l’A61 (vers Montpellier), l’A62 (vers Montauban), l’A64 (vers Muret) et l’A68 (vers Albi) où il est envisagé d’abaisser la limite de 130km/h à 110 klm/h à l’approche de Toulouse. La raison : une pollution au dioxyde d'Azote trop importante émanant des pots d'échappement à proximité de la ville rose. 







 


les + lus
les + partagés