publicité

Ces militants de gauche devenus candidats FN, à Méricourt et Outreau

A l'heure où l'UMP s'interroge sur le choix à faire en cas de duel FN/PS, la gauche voit certains de ses militants s'encarter au FN et être candidat aux Municipales aux couleurs bleu Marine. Dans le Nord-Pas-de-Calais, ce sera à Méricourt et Outreau.

  • Par Virna Sacchi
  • Publié le , mis à jour le
Daniel Gest, ancien militant PS, connu dans sa commune d'Outreau pour avoir été très actif au sein du parti socialiste, a claqué la porte du PS et même de la gauche pour s'encarter au front national. Il avait soutenu François Mitterand et l'avait même accueilli à Boulogne-sur-mer mais cette année, cet homme au franc-parler sera candidat aux Municipales dans sa ville pour Marine Le Pen.

Les photos qu'il avait jusqu'alors exposé chez lui, étaient celles où il posait à côté du président socialiste. Désormais, c'est son égérie blonde dans les rues d'Hénin-Beaumont qu'il affiche fièrement dans son salon. Un retournement qu'il explique par la politique menée actuellement. Pour lui, elle ne correspond plus à ses idéaux.

Du front de gauche au front national


Pour Jean-François Delcroix, à Méricourt, membre de la CGT, le parti de Marine Le Pen est devenu le "dernier rempart des ouvriers". Il n'adhérait pas aux propos de son père mais ce fils et petit-fils de communistes s'est laissé convaincre par les propos de la fille. 

Ces militants de gauche qui se présentent au FN

Un reportage de Jean-Louis Manand et Sébastien Gurak




les + lus
les + partagés