publicité

Tuerie de Bruxelles : moment d'unité nationale à l'Assemblée autour du député de Tourcoing, Gérald Darmanin

La tuerie de Bruxelles a donné lieu mardi à un rare moment d'unité nationale à l'Assemblée, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve rendant hommage au député-maire UMP de Tourcoing (Nord), Gérald Darmanin, qui l'avait interrogé lors de la séance des questions au gouvernement.

  • AFP
  • Publié le 04/06/2014 | 11:30, mis à jour le 04/06/2014 | 11:37
Gérald Darmanin, au micro, à l'Assemblée nationale. Archive du 9 avril 2014 © MaxPPP

© MaxPPP Gérald Darmanin, au micro, à l'Assemblée nationale. Archive du 9 avril 2014

"A Roubaix et à Tourcoing, comme dans tout le territoire national, de nombreux musulmans français vivent non pas à côté de la République française, mais assimilés à la République. Ils respectent, ils aiment notre pays", s'est écrié le nouvel édile de Tourcoing.

Le suspect de la tuerie contre le Musée juif de Bruxelles, Mehdi Nemmouche, est né à Roubaix et a vécu à Tourcoing.

"L'antisémitisme est un drame horrible, contre lequel il faut lutter sans relâche partout et tout le temps. Mais nos villes et nos populations refusent les amalgames",



a-t-il déclaré, dans un silence peu fréquent dans l'hémicycle, avant de demander au gouvernement quelles mesures il entendait prendre contre les terroristes, ces "fous furieux qui ne respectent pas la France et n'aiment pas notre pays".

Gérald Darmanin : "Pas d'amalgame !"

Mardi 3 juin


En réponse, le ministre de l'Intérieur a salué ces "mots justes" et estimé que le député avait exprimé avec "beaucoup de dignité la situation de beaucoup de nos quartiers". "Il y a des amalgames dont il faut se garder, je veux rendre hommage à votre propos pour avoir rappelé cela", a-t-il dit à Gérald Darmanin,
avant de rappeler les mesures prises par le gouvernement pour prévenir le départ de jeunes pour le jihad en Syrie.
les + lus
les + partagés