RC Lens : la montée en Ligue 1 invalidée par le tribunal administratif

La montée en Ligue 1 du RC Lens a été invalidée par le tribunal administratif de Besançon. Quelles conséquences concrètes ? 

  • @F3nord
  • Publié le , mis à jour le
La tribunal administratif de Besançon a décidé d'invalider la montée en Ligue 1 du RC Lens.

La tribunal administratif de Besançon a décidé d'invalider la montée en Ligue 1 du RC Lens.

Le tribunal administratif de Besançon, a décidé d'invalider l'autorisation de montée en L1 accordée au RC Lens à l'issue de la saison 2013-2014. Le RC Lens, déjà escorté par des interrogations sur son budget et de mauvais résultats, vit décidément une saison de cauchemar, puisque la justice a invalidé sa montée en L1 jeudi, nouvel imbroglio juridique qui n'entraîne pas de rétrogradation pour l'heure, la Fédération française de football (FFF) ayant fait appel dans la foulée.

"Ça me gonfle, a d'ores et déjà réagi l'entraîneur lensois Antoine Kombouaré cité par lensois.com. La réponse a le mérite d’être très claire. Sur mon avenir proche, cela ne me touche pas du tout. Seul le sportif m’intéresse. Et en plus Sochaux me fait rire. Les Sochaliens ont perdu sur le terrain sportif. Ils sont descendus car ils ont été mauvais. Et nous sommes montés sportivement car nous avons été bons. Je ne comprends donc pas. La réalité, aujourd’hui, est que Sochaux se bat en Ligue 2 pour monter. J’espère pour eux qu’ils reviendront en L1. Et nous, nous luttons pour le maintien en Ligue 1. Après, ce qui veulent récupérer de l’argent, intenter des procès aux instances du football, c’est leur problème, ça les regarde." Le RC Lens s'est refusé à tout commentaire.

Cette demande avait été présentée par le FC Sochaux, sportivement relégué en L2 à l'issue de cette même saison et qui espérait le maintien si Lens se voyait interdire la montée en raison de ses difficultés financières. Le comité exécutif de la Fédération française de football (FFF) avait entériné la montée du RC Lens en L1 le 28 juillet 2014, alors qu'auparavant la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG) avait refusé, en première instance puis en appel, de valider la montée de Lens, faute de garanties financières suffisantes.

"Une erreur de droit"

Dans ses conclusions, le 9 janvier dernier, le rapporteur public avait estimé que cette décision devait être annulée car le comité exécutif était "incompétent pour infirmer la décision de la commission d'appel de la DNCG". Le rapporteur avait souligné souligné que "la FFF (avait) commis une erreur de droit en autorisant le club de Lens à participer au championnat de la Ligue 1 de la saison 2014/2015 alors que sa situation financière à l'issue de la saison 2013/2014 était incompatible avec sa participation à un championnat de la Ligue 1".

Quelles conséquences concrètes ?

Dans son recours, le FC Sochaux avait également réclamé la réintégration automatique de Sochaux en Ligue 1 à l'issue de la saison 2014-2015. Mais le tribunal administratif a rejeté la demande des Sochaliens. 

Pour l'instant, Lens est donc toujours un club évoluant en L1, qui accueille Bastia samedi pour le compte de la 23e journée. Toutefois "cette remise en cause
de la décision de la FFF peut entraîner un énorme problème sportif et moral
", a expliqué à l'AFP une source proche du dossier. Si la décision du TA de Besançon est interprétée comme une promesse de descente en L2 quoi qu'il arrive sur le terrain, alors les joueurs lensois pourraient "ne plus avoir d'envie, d'intérêt à jouer leurs matches à fond", explique cette source. Sauf que "ce jugement n'oblige pas les instances du football à rétrograder Lens en fin de saison, il n'a pas de conséquence pratique sur le championnat", a fait savoir à l'AFP le tribunal de Besançon.

Reste le point de vue sochalien. "Hormis une satisfaction de principe ou uniquement liée à la question du droit, les dirigeants de Sochaux ne peuvent pas être contentés par cette décision", poursuit la source interrogée par l'AFP.

Appel de la FFF

La Fédération Française de Football a immédiatement fait appel de ce jugement, sans vouloir en dire davantage "tant que la procédure est en cours".. La décision du tribunal "ne change rien au championnat, mais elle constate malgré tout que Lens n'a pas le titre juridique pour jouer en Ligue 1", a déclaré l'avocat du FC Sochaux, Maître Yanis Zoubeidi-Defert. "Le RC Lens est un occupant sans droit ni titre du championnat de Ligue 1 et la conséquence logique serait la rétrogradation du club", a ajouté l'avocat du FC Sochaux-Montbéliard, estimant que "la Ligue de football professionnel (LFP) et la Fédération française de football (FFF) devront assumer leurs responsabilités".

Le président sochalien Laurent Pernet a exprimé, dans un communiqué, "sa satisfaction, car cette importante prise de position valide notre action contre cette décision injustifiée, et confirme qu’il y a eu mépris des règlements et préjudice. Nous avons subi, bien involontairement, l’été dernier, les conséquences d’une trop longue procédure qui nous a handicapés dans notre recrutement et a eu des effets négatifs sur notre début de saison. Nous avons fait valoir nos droits, et ils ont été enfin reconnus."
les + lus
les + partagés
publicité
Vos JTLe 12/13Le 19/20
Locale : Côte d'Opale
Classement Ligue 2

Classement Ligue 2 fourni par footendirect.com

Calendrier Ligue 2

Classement 2ème Division fourni par footendirect.com

Joueurs du RC Lens sur twitter
#RCLens sur Twitter