publicité

Calais : le premier conteneur a été installé pour accueillir les migrants

Le premier conteneur est arrivé avant le lever du jour et le réveil des migrants ce mardi matin à Calais. 125 autres suivront d'ici un mois.

  • @f3nord
  • Publié le
La pose du premier conteneur destiné aux migrants. © France 3 Nord Pas-de-Calais

© France 3 Nord Pas-de-Calais La pose du premier conteneur destiné aux migrants.

Ces conteneurs sont censés héberger 1500 personnes. Pour l'entreprise bretonne qui les a livrés en un temps record, la pause du premier box est une grande émotion. "Le fait de savoir qu'ils vont être dans les conteneurs dans des conditions qui seront complètement à l'opposé   de ce qu'ils connaissent aujourd'hui, ça fait quelque chose au coeur ", nous a confié Antoine Houdebine, PDG de Logistic Solutions. "Maintenant, moi je suis là pour faire le boulot, je suis là pour qu'ils soient dedans rapidement. C'est notre travail aujourd'hui".
Calais : les premiers conteneurs sont installés pour accueillir les migrants

Chaque conteneur pourra héberger 12 personnes, grâce à des lits superposés qui doivent encore être livrés. A l'intérieur, tout est pensé : prises électriques en hauteur, pour faciliter le chargement des téléphones portables, et radiateurs verticaux pour permettre de sécher les vêtements. Aux abords du site où seront posés ces conteneurs, l'entrée sera filtrée et séparée du reste de la "Jungle", grâce à un code d'accès donné à chaque migrant qui devra également présenté l'empreinte morphologique de sa main. "Il y a des règles à respecter, personne ne peut imaginer d'entrer ici comme il l'entend", rappelle Stéphane Duval de l'association La Vie Active, qui va gérer ce camp "en dur". "C'est un aspect important du dispositif, mais c'est avant tout pour veiller à la sécurité des gens qui s'y trouveront".

Les conteneurs attribués en janvier

Ce vaste chantier a obligé les autorités à évacuer 500 migrants de la zone. Ils sont hébergés provisoirement dans des tentes et seront donc prioritaires pour rejoindre les conteneurs. Peu sont déjà informés, même si l'idée forcément en séduit certains. "Nous aurions l'électricité et un endroit chaud pour dormir, ce serait bien", estime l'un d'entre eux. Mais il faudra attendre le 10 janvier pour attribuer les premiers conteneurs. L'ensemble du chantier, évalué à 20 millions d'euros, a été pris en charge par l'Etat.  
les + lus
les + partagés