publicité

Hem : une dame de 86 ans séquestrée et violentée de longues heures à son domicile

Une dame âgée de 86 ans a été secourue par les pompiers la nuit dernière après avoir été victime d'un très violent home jacking, rue du Trie à Hem. La police judiciaire de Lille est chargée de l'enquête.

  • TM
  • Publié le , mis à jour le
(Image d'ilustration) © MAXPPP

© MAXPPP (Image d'ilustration)

Une dame âgée de 86 ans a été victime dans la nuit de lundi à mardi d'un très violent home jacking, dans son domicile de la rue de Trie à Hem, dans la métropole lilloise.

Elle a été séquestrée et violentée durant 4 à 5 heures par plusieurs individus, a priori deux hommes. 


Sac sur la tête, coups, et simulation de noyade

C'est vers "22 / 23 heures" que des malfrats ont fait irruption, par effraction, dans l'habitation de cette dame âgée "assez fortunée", selon le parquet de Lille. La victime était chez elle, en compagnie de son aide-ménagère. Les deux hommes, munis, d'une arme de poing, ont "neutralisé" les deux femmes, puis ont procédé à un violent harcèlement sur la propriétaire de la maison, afin de lui sous-tirer de l'argent ou des "biens précieux".

En dehors des coups qu'elle a reçus, la dame âgée a semble-t-il été victime d'actes de torture. Les agresseurs lui auraient notamment placé la tête dans un sac en plastique et sous l'eau. "Les individus avaient manifestement l'intention d'aller assez loin pour obtenir les renseignements qu'elle souhaitait, et de faire en sorte qu'elle pense vivre sa dernière heure', indique le parquet.


La victime hospitalisée

Ce n'est que vers trois heures du matin, que les individus ont décidé de prendre la fuite à bord de l'Audi de la victime. Cette dernière a ensuite été prise en charge par les pompiers et transférée à l'hôpital Victor Provo de Roubaix, en état de choc.

L'octogénaire doit être examinée ce mardi après-midi par un médecin légiste, afin de recenser ses blessures. Elle n'a pas encore pu être entendue par les enquêteurs de la police judiciaire de Lille, en charge de l'affaire.

Son aide-ménagère, hospitalisée dans la nuit, a pu sortir ce mardi.
les + lus