Ségolène Royal présente à Rouen le rôle de la Banque Publique d'Investissement

© France 3  Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie

Ségolène Royal, la Vice-présidente de la BPI, est venue à l'Hôtel de Région à Rouen présenter aux élus et acteurs économiques de Haute-Normandie ce que sera la Banque Publique d'Investissement.

Par Vanessa Fize

Il y a urgence pour l'emploi dans la région

"Dans notre région, les aides de trésorerie et l'accompagnement des entreprises doivent être très rapide, car il y a une réelle inquiétude pour l'emploi. Le chômage ici dépasse de de 1% la moyenne nationale, il est particulièrement important chez les jeunes." C'est le Préfet de la région, Pierre-Henri Maccioni,  qui pose ce constat en préambule. Pas un mot en revanche des intervenants sur Pétroplus, et l'avenir de ses salariés. La question n'est pas à l'ordre du jour. Qu'est ce que la BPI, ?  Voilà bien la celle à laquelle est venue répondre sa Vice-présidente Ségolène Royal, à l'invitation du Président de la Région Alain Le Vern. 

Une mise en réseau des moyens d'aide existants

"Il n'y a aucune raison de baisser les bras devant le spectre du recul économique. Cet outil doit permettre de reprendre confiance. Face à la frilosité bancaire, il faut entraîner les banques. Elles doivent être au service de l'économie réelle et non à celui de l'économie financière". La Présidente de la Région Poitou-Charentes développe, point par point. "La BPI n'est pas un bâtiment, c'est une mise en réseau de ceux qui interviennent déjà, avec des moyens, et de la rapidité."


Un guichet unique pour les entreprises

Concrètement, la BPI disposera de 40 milliards d'euros par an, et de 2000 collaborateurs issus de structures déjà existantes, pour faire "levier" sur l'économie des très petites et des petites entreprises. Elle s'appuiera sur Oséo (la banque publique qui finance déjà l'innovation), et les CICE (crédits d'impôts sur l'emploi et l'innovation). Elle aura une action de crédit, d'investissement pour remettre à flot des trésoreries. Elle financera l'innovation, encouragera le changement de taille des entreprises. Elle aidera aussi les sous-traitants souvent mis par les plus grosses entreprises dans une situation de concurrence féroce. Elle appuiera la création d'emploi. 


Les régions resteront souveraines sur le pilotage

Pour ce faire, la Banque Publique d'Investissement s'appuiera sur les régions qui ont parfois, comme en Haute-Normandie, déjà développé des dispositifs d'aide. Le Président du Conseil régional sera le Président du Comité régional d'orientation qui sera en charge de vérifier les arbitrages, les choix d'aide de la BPI.


Le calendrier, les coordonnées

Lundi le Conseil d'Administration de la Banque Publique d'Investissement se réunira pour définir les dernières lignes, ensuite le projet sera présenté pour validation aux Parlementaires. Ce sera à eux de valider le plan de route de la BPI pour lancer son action sur le terrain.
Concrètement, les entrepreneurs sont invités à se présenter dès maintenant au guichet actuel d'Oséo, qui deviendra le guichet unique de la BPI. En Haute-Normandie, l'adresse est 20 place Saint-Marc à Rouen. Les informations et contacts sont également disponibles sur le site internet d'OSEO.

La banque publique d'investissement sur le site du ministère des Finances


Ségolène Royal et Pétroplus

Ségolène Royal n'a pas évoqué Pétroplus lors de sa conférence, mais elle a rencontré à son issue une délégation de salariés. Elle est revenue sur les propos du directeur général de la BPI la veille.
Le récit de Marc Moiroud :
S. Royal et Pétroplus


Sur le même sujet

Rouen : encore des affrontements

Actualités locales

Les + Lus