Open de Caen: un top 10 mondial l'année prochaine ?

Aristide Olivier, le directeur de l'Open de Caen, au Zénith de Caen ce mercredi soir
Aristide Olivier, le directeur de l'Open de Caen, au Zénith de Caen ce mercredi soir

Aristide Olivier, le directeur de l'Open de Caen, était l'invité de notre page spéciale consacré à l'événement sportif ce mercredi soir. Il a confié ses objectifs pour la 8e édition.

Par Christophe Meunier

A quelques minutes du coup d'envoi de la finale du 7e Open de Caen, Aristide Olivier, le directeur du tournoi, dressait un premier bilan de cette 7e édition. "De l'avis de tous, c'est le plus bel open depuis l'origine, on a eu des tribunes pleines pendant quatre jours et surtout un niveau tennistique qu'on avait jamais eu à Caen, c'était du grand tennis". Selon lui, le record d'affluence a été battu: près de 11 000 personnes en quatre jours. Ce mercredi soir,  4000 spectateurs étaient présents au zénith pour assister à la finale opposant le Belge David Goffin au numéro un français Richard Gasquet. 

Cette année, le tournoi avait un plateau relevé avec 3 joueurs figurant parmi les 50 meilleurs mondiaux. Les organisateurs de l'Open de Caen souhaitent poursuivre dans cette voie en s'ouvrant un peu plus au tennis mondial. "L'objectif, c'est d'avoir un top 10 mondial l'an prochain", a déclaré Aristide Olivier sur notre antenne, "Il y a deux noms sur lesquels nous travaillons actuellement: le Suisse Stanislas Wawrinka (n°8 à l'ATP) et l'Espagnol David Ferrer (n°3)". Le directeur du tournoi a également confié qu'il essayait depuis longtemps de faire venir Joe-Wilfried Tsonga. Ces ambitions ont un prix: "Il faudra encore essayer d'augmenter le budget", affirmait le directeur du tournoi comme un appel du pied lancé à ses partenaires.

Notre page spéciale "Open de Caen" du mercredi 11 décembre

Page spéciale "Open de Caen" du 11 décembre

Sur le même sujet

Denis Le Bas, chef d'orchestre de Jazz sous les pommiers, distingué par les Victoires du jazz

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés