20 000 personnes au stade d'Ornano pour les épreuves préparatoires des JEM

Après le dressage, place au saut d'obstacles avec un concours 2* qui débute ce mercredi. A cette occasion, le stade d'Ornano, qui accueille ces épreuves préparatoires, est ouvert au public.

Les premiers spectateurs des JEM ce mercredi au stade d'Ornano pour les épreuves préparatoires
Les premiers spectateurs des JEM ce mercredi au stade d'Ornano pour les épreuves préparatoires © F.Brillet
"C'est un endroit magnifique, je suis vraiment surpris de la beauté du stade, avec la carrière qui est montée ça donne un ensemble fantastique, c'est très très grand, je pense que ça va être un événement extraordinaire", confiait Patrice Delaveau, peu après son entrée sur la piste aménagée dans l'enceinte du stade d'Ornano. Les cavaliers découvrent depuis le début de la semaine le site qui accueillera les épreuves de dressage et de saut d'obstacles des jeux équestres mondiaux à la fin du mois d'août. Mais jusqu'à présent, ils concouraient devant des tribunes vides.

Ce mercredi, les portes du stade sont ouvertes au public. Les passionnés de chevaux ou les curieux étaient invités à retirer sur le site internet des JEM des invitations gratuites. Selon l'organisation des jeux, près de 20 000 personnes sont attendues sur toute la journée. Sur la piste, à l'occasion de ce concours de saut d'obstacles 2*, deux champions normands: Patrice Delaveau, donc, mais aussi Pénélope Leprévost. Si les tribunes semblaient un peu clairsemées ce mercredi matin, la foule s'amassait aux portes du stade après la pause déjeuner.

Le stade d'Ornano en début d'après-midi ce mercredi
Le stade d'Ornano en début d'après-midi ce mercredi © B.Odolant



Reportage de Catherine Berra et Guillaume Le Gouic
Intervenants:
- Patrice Delaveau, cavalier de saut d'obstacles
- Florian Angot, cavalier de saut d'obsatcles


 

durée de la vidéo: 01 min 41
Les épreuves préparatoires des JEM ouvertes au public

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval équitation sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter