Deux écoles rurales risquent de disparaître à la rentrée, près du Havre

Les petites écoles des villages d’Hermeville et de Vergetot, au Nord du Havre, sont sous la menace d’une fermeture pure et simple, à la rentrée prochaine. Une catastrophe pour ces villages qui annoncent des licenciements.

© France 3 Baie de Seine

Hermeville (370 habitants) et Vergetot (430 habitants), 2 villages voisins situés au Nord du Havre, pourraient voir leurs écoles disparaître, à la rentrée prochaine.
Cette décision de l’inspection académique de Rouen, est contestée par les élus et les habitants de ces 2 villages. Faute d’élèves suffisants, les quelques classes devraient donc fermer. Pour les opposants à ce projet, travailler dans des classes de 15 élèves est, au contraire une chance pour les enfants. Un confort que l’inspection académique, en pleine élaboration de la prochaine carte scolaire, ne privilégie pas.

C’est la tuerie d’un village"


affirme une mère d’élèves à Vergetot. 

Une école rurale à la pointe du numérique

A Vergetot, l’école qui ne peut compter que sur la présence de 13 élèves l’an prochain, était même à la pointe de l’enseignement numérique. Elle s’était équipée de 11 ordinateurs pour 15 élèves et disposait aussi d’un tableau numérique. Des voyages découvertes y sont proposés chaque année et des échanges européens sont régulièrement organisés. 

2 personnes licenciée​s 

A Hermeville, 2 employés municipaux chargés de la cantine et de la garderie devront être licenciés.

Des pétitions contre ces projets recueillent des centaines de signatures. Une rencontre avec un inspecteur académique n’a pas permis de trouver une solution. 

Une grève est annoncée ce jeudi 9 avril, dans les 2 écoles.

VIDEO : le reportage de David Frotté et Hervé Guiraudou, avec les interviews de : 
durée de la vidéo: 01 min 35
Fermeture écoles rurales



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine éducation ruralité emploi
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter