Parachuté à Rouen en 1943, l'ancien agent secret Bob Maloubier est mort à l'âge de 92 ans

Décoré par le roi Georges VI et par la reine Elizabeth II, le "saboteur" au service de Churchill avait formé des Résistants en Normandie

Bob Maloubier, chez lui en janvier 2011, montrant une photo de ses camarades anglais de 1943
Bob Maloubier, chez lui en janvier 2011, montrant une photo de ses camarades anglais de 1943 © Bertrand LANGLOIS / AFP

Blessé à Saint-Etienne du Rouvray et donné pour mort à Rouen

Sa vie ressemble à un roman. Un roman d'aventures. Guerres, sabotages, missions secrètes, nageurs de combat, espionnage : Bob Maloubier a tout vécu, tel un "James Bond" aux belles moustaches. C'est en début de semaine (lundi 20 avril 2015) qu'il est mort à l'âge de 92 ans.

Parti très jeune en Angleterre, il a été formé, entraîné et incorporé dans une unité spéciale : le SOE  (Special Operations Executive) créée par Winston Churchill en juillet 1940. Parachuté à Louviers (Eure) en 1943, Bob Maloubier a rejoint Rouen pour former des Résistants et  pour saboter les usines au service des Allemands et désorganiser l'occupant dans la Seine-Inférieure.

"Par rapport au front de Russie, on avait la belle vie,
...mais c'était pas non plus James Bond ! "

Arpentant toute la région (il a même étudié les accès souterrains de la grande poste du Havre pour y prévoir la coupure des câbles téléphoniques) c'est dans la région rouennaise que Bob Maloubier réalisera trois grosses actions de sabotage. Blessé par balle au poumon (et donné pour mort) il sera rapatrié en Angleterre.
En juin 1944 il sera parachuté dans le Limousin.
Après la guerre, il rejoindra les services secrets français et participera à la création du "Service Action" et de l'unité de nageurs de combat. Suivra une carrière de forestier et de pétrolier dans différents pays africains.

VIDEO France 3 Haute-Normandie : le reportage-hommage de Stéphane Gérain diffusé dans le JT 12 /13 du jeudi 23 avril 2015
##fr3r_https_disabled##
23/04/2015_Bob Maloubier_jtm

C'est après ses soixante ans, que Bob Maloubier deviendra écrivain. Auteurs de nombreux ouvrages (dont "Agent secret de Churchill") il racontera ses faits d'armes, en témoin privilégié (et hors normes)  du XXème siècle.


Vidéos : Bob Maloubier raconte sur les lieux de ses sabotages de 1943

En 1995, il était venu passer une journée en Seine-Maritime pour apporter son témoignage dans un documentaire sur les armes secrètes d'Hitler (V1 et V2). Avant de se rendre dans le Pays de Caux, sur les rampes de lancement, une équipe de France 3 (avec Michel Jan, Jean Letellier et Richard Plumet) avait enregistré trois séquences.
Sur les lieux mêmes de ses missions, Bob Maloubier avait raconté comment il a avait saboté l'usine électrique de Grand-Quevilly (et les transfos de Dieppedalle), arrêté l'activité d'une usine de Déville-lès-Rouen et coulé un bateau allemand sur les quais de Rouen

VIDEO - Mission : sabotage d'une centrale électrique à Grand-Quevilly, puis sabotage des transformateurs à Dieppedalle
23/04/2015_Bob Maloubier_transfos dieppedalle


VIDEO - Mission : éliminer un ravitailleur de sous-marins allemand après ses réparations au chantier naval de Grand-Quevilly
23/04/2015_Bob Maloubier_bateau coulé rouen


VIDEO - Mission : faire cesser la production de trains d'atterrissage d'avions allemands à Déville-lès-Rouen
23/04/2015_Bob Maloubier_usine Déville

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter