Un ciboire et des hosties volés dans l’église Saint Michel au Havre

Au delà du simple vol d'objet, les catholiques de la communauté paroissiale du Havre sont affectés par ce geste qui atteint leur foi. 

Image d'illustration
Image d'illustration © Georges Gobet / AFP
Vendredi après-midi (29 mai), le curé de la paroisse Saint Michel au Havre s’apprête à donner la communion à l’assistance venue participer à une inhumation.
Il se dirige pour cela vers le tabernacle qui contient le ciboire et les hosties consacrées. A sa surprise, le meuble est vide. Des malfrats se sont en effet emparés du contenu de la petite armoire. 

Le moment du vol n’a pu être défini avec précision : entre 2 célébrations religieuses nous dit-on. C'est-à-dire entre dimanche et vendredi dernier.

Pour les catholiques, il s’agit bien plus que le vol d’un objet à usage liturgique » 

précise Jean-Luc Brunin, l’Evêque du Havre. 
La communauté religieuse qui reconnaît la présence du christ dans l’eucharistie est en effet affectée par ce geste. La valeur marchande du ciboire ne nous a pas été dévoilée. 

En dépit de ce vol, la communauté paroissiale de Saint Michel souhaite toujours laisser ouverte l’église à ceux qui souhaitent s’y recueillir. Elle est ouverte tous les jours de 10 heures à 18 heures. 

Le mois dernier à Montivilliers

Il y a quelques semaines, l’église de Montivilliers avait été le lieu d’une tentative de vol similaire. Là : le tabernacle avait été crocheté proprement mais son contenu n’avait pas disparu. En revanche, des signes cabalistiques avaient été découverts sur la nappe de l’autel.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter