Asnelles : un pas de plus vers les Jeux Olympiques 2024 ?

La petite ville du Calvados rêve d’accueillir sur sa plage des épreuves de Char à voile, comme sport de démonstration, lors des Jeux Olympiques 2024 qui pourraient se dérouler à Paris. Nouvelle étape : ce projet fou est désormais soutenu par la Fédération Internationale de Char à voile.

Par F.T.

Et si le char à voile était l’invité surprise des JO 2024 en tant que sport de démonstration ? Et s’il n’était pas si fou de voir la flamme olympique briller sur les plages de Normandie l’année du 80e anniversaire du Débarquement ? Ce rêve c’est celui des bénévoles du club de char à voile d’Asnelles et notamment de François Garnavault, champion d'europe et du monde de la discipline.


Le projet a séduit Thomas Bach, le président du C.I.O



Depuis des mois, en toute discrétion, François Garnavault noue des contacts avec les responsables du comité d’organisation "Paris 2024" afin que son sport intègre le programme olympique si la candidature de la capitale française est retenue le 13 septembre prochain à Lima au Pérou lors de la cérémonie d’attribution. Le dossier d’Asnelles a ainsi recu un avis positif de la part de Tony Estanguet, co-président du comité d'organisation de Paris 2024. Il aurait également tapé dans l’oeil de plusieurs membres du CIO, dont son président, Thomas Bach.


Faire coïncider le sport et l’Histoire


Faire coïncider le sport et l’Histoire a de quoi séduire les instances olympiques d’autant que les plages du Débarquement pourraient prochainement être inscrites au patrimoine mondial de l'UNECO. La compétitition se déroulerait dans une zone comprise entre les pontons d'Arromanches et le site d'Asnelles à marée basse.
 
Sur le papier, le char à voile réunit toutes les conditions pour devenir sport de démonstration (discipline non inscrite au programme officiel des JO mais à l’essai au cours d’une olympiade).  "Le char à voile est un sport écologique qui se démocratise. La liberté, la vitesse l’'adresse... C'est un sport qui permet aux spectateurs d'être au coeur de l'événement", François Garnavaut.


Pétition de soutien sur internet 


En attendant fébrilement le 13 septembre et la décision du CIO, les promoteurs du projet continuent de travailler. Ils viennent d'obtenir le soutien officiel de la Fédération Internationale de Char à Voile (FISLY). "Nous soutenons pleinement le projet des Jeux Olympiques à Asnelles. Le fait d’être sport de démonstration pour les JO avec des nations du monde entier unies dans le sport plutôt que dans un conflit est un hommage approprié à ceux qui ont tout donné en 1944 pour unir le monde. Nous ferons de notre mieux pour soutenir cette campagne, pour faire de ce projet une réalité" , explique le communiqué envoyé par la FISLY au club d’Asnelles (ci-joint).




Le club d'Asnelles a aussi contacté le Ministère de l'Ecologie et celui de la Jeunesse et des Sports. Une pétition vient également d’être lancée sur internet afin de soutenir le projet Asnelles 2024. Bien sûr, les étapes sont encore très longue et rien n’est fait, mais la petite ville du Calvados se prend déjà à rêver....

Sur le même sujet

toute l'actu des JO avec

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

VIDEO : un employé de la ville du Havre condamné pour détérioration de biens publics.

Près de chez vous

Les + Lus