Le pari fou d'un “Wimbledon” en Normandie

Le Lawn Tennis Club Deauville Normandie a été inauguré ce mercredi. C Sports vous raconte toute l'histoire de ce projet porté par deux Calvadosiens. Retour sur Les Courants de la Liberté 2016. Enfin, rencontre avec Johann Birée, triple champion de France d'haltérophilie handisport.

Par Christophe Meunier

A l'époque où les deux chefs d'entreprise caennais ont imaginé ce projet, les courts sur gazon se comptaient sur les doigts d'une seule main. Le plus prestigieux d'entre eux se trouve dans l'enceinte de l'ambasse de Grande-Bretagne. Et justement, c'est de l'autre côté de la Manche que Martin Besançon et Grégory Bosso ont trouvé leur inspiration. En 2012, ils ont réussi à convaincre le président de la Fédération Française de Tennis, Jean Gachassin, de soutenir leur projet de Wimbledon à la française, ou plutôt normand car basé à Touques, près de Deauville.

Quatre ans plus tard, leur rêve est enfin devenu réalité. Le Lawn Tennis Club Deauville Normandie et ses 14 courts ont été inaugurés ce mercredi 8 juin. Retour sur cette belle histoire avec C Sports.

LE temps fort sportif du weekend à Caen c'était sans nul doute l'édition 2016 des Courants de la Liberté: de La Rochambelle jusqu'au marathon, compte rendu complet de cet événement sportif et populaire.

Enfin, une belle rencontre, celle de Johann Birée. Le triple champion de France d'haltérophilie handisport se raconte dans un livre.

Un numéro de C Sports préparé par Pierre-Marie Puaud, Bastien Odolant, Erwan de Miniac, Jean-Yves Gélébart, Guillaume Le Gouic, Patrick Mertz, Carole Lefrançois, Charles Bézard, Jacques Vetter, Tony Detchevery, Olivier Astruc, Stéphanie Lemaire,  Alexis Molina-Mounier, 
Xavier Gérard, Marc Michel, et Elise Ferret


A lire aussi

Sur le même sujet

La journée dieppoise de Thomas Pesquet

Près de chez vous

Les + Lus