Alice, la machine à vapeur qui a aidé les Anglais à débarquer en Normandie

Depuis 25 ans, chaque été, cette machine centenaire revient dans la région dans le cadre du Festival Rétro de Saint-Aubin-des-Bois (14).

Par F.T.

Elle s’appelle Alice comme le prénom de la femme de son premier propriétaire.  Pour les puristes c’est une locomobile à vapeur de la Steam-Fair de Dorset au Royaume Uni. Pour ses admirateurs, c’est une machine qui a marqué l’Histoire de la 2e guerre mondiale.

Ce modèle fabriqué en 1919 au Royaume-Uni pour un usage agricole, a contribué dès 1939 à construire de nombreux aérodromes autour de Londres (en damant les pistes à l’aide d’un gros rouleau) pour protéger la capitale et empêcher les Allemands de débarquer sur le sol britannique.




Mais en juin 1944, quelques heures après le Débarquement allié sur les plages de Normandie, Alice arrive à son tour dans la région. Objectif : consolider les positons anglaises. Notamment autour de Bénouville et du fameux Pégasus Bridge. Robuste, fiable et très pratique, cette machine à vapeur a donc permis aux soldats anglais de débarquer des tonnes de matériel par les airs.


Depuis 25 ans, Alice, qui appartient désormais à un collectionneur britannique, revient dans la région dans le cadre du Festival  Rétro de Saint-Aubin-des-Bois (14).  Débarquée ce matin du ferry à Ouistreham, la machine à vapeur s’est offert un passage sur le Pegasus Bridge avant de rejoindre le festival. Vitesse de pointe : 30 Km/H  et pauses obligatoires toutes les heures pour la réapprovisionner en eau (1200 litres à chaque fois, machine à vapeur oblige). Alice va rester une semaine en Normandie.



Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Interview de Bernard Cauvin, PDG de la Cité de la mer

Près de chez vous

Les + Lus