La tapisserie de Bayeux restera... à Bayeux : l'Etat va (enfin) officialiser le dépôt de l'oeuvre

La tapisserie millénaire est une longue broderie de 70 mètres qui raconte la conquête de l'Angleterre en 1066 par Guillaume de Normandie / © Michèle Daniau / AFP
La tapisserie millénaire est une longue broderie de 70 mètres qui raconte la conquête de l'Angleterre en 1066 par Guillaume de Normandie / © Michèle Daniau / AFP

Aussi étrange que cela puisse paraître, la présence à Bayeux de la tapisserie millénaire ne tenait qu'à une simple lettre datant de 1804. Une convention sera bientôt signée entre la ville et l'Etat afin de formaliser le dépôt de l'oeuvre avant l'ouverture d'un nouveau musée en 2023.

Par Pierre-Marie Puaud

L'histoire de la tapisserie est longue et tumultueuse. Mais l'épisode que nous allons vous conter est probablement des plus méconnus. Il est pourtant déterminant, en ce qu'il a scellé le destin bayeusain de ce monument fondateur de la Normandie (et de l'Angleterre...).

En 1804, c'est une tapisserie miraculée qui est exposée à Paris : le futur empereur Napoleon lui trouve bien des vertus alors qu'il songe lui-même à conquérir l'Angleterre. Pourtant, selon les historiens François Neveux et Pierre Bouet, cette longue tapisserie qui narre l'épopée de Guillaume le Conquérant a bien failli disparaître pendant la révolution avec les livres et les biens de la cathédrale de Bayeux. Avec l'avènement de l'Empire, elle aurait sans doute pu trouver toute sa place dans les collections de ce qui deviendra le musée du Louvre. Mais il était dit qu'elle reviendrait à Bayeux.

Dans un courrier daté du 20 février 1804, Dominique Vivant Denon, le directeur du musée Napoléon, "l'oeil de l'empereur",  écrit au sous-préfet de l'arondissement. Il indique que Bonaparte a choisi de confier la tapisserie "aux bons soins des habitants de Bayeux". Depuis, les Bayeusains tentent d'être à la hauteur de la responsabilité qui leur a été confiée. Dès 1842, la tapisserie est exposée de façon continue, d'abord dans une salle de la Bibliothèque, place du Château (place de Gaulle) puis, en 1913, dans l'ancien hôtel du Doyen. Mais qui se souvient que le dépôt de cette oeuvre emblématique ne tient qu'à ce simple courrier précieusement conservé dans les archives municipales de  Bayeux ?

En 2023, un nouveau musée ouvrira à Bayeux autour de la tapisserie. Les architectes viennent d'être désignés. Il était sans doute temps de clarifier le statut de cette oeuvre de l'oeuvre. Une convention doit être signée prochainement par la préfète de la région Normandie : l'État, le proprétaire, va officiellement inscrire la tapisserie en dépôt dans les collections des musées municipaux. Cette convention d'une durée de 49 ans sera reconductible le 14 octobre 2066, une date qui marquera le millénaire de la bataille d'Hastings : la légende de la tapisserie continue de s'écrire...

Reportage de Pierre-Marie Puaud et Guillaume Le Gouic
Intervenant:
- Antoine Verney, conservateur des musées de Bayeux

La tapisserie de Bayeux restera....à Bayeux

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Startup Weekend à Saint-Lô : 54 heures pour trouver LA bonne idée

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés