Caen-Rennes ce dimanche: les Bretons seront escortés par les forces de l'ordre pour accéder au stade

Archive: les supporters de Rennes en octobre 2015 lors d'un match face au PSG / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Archive: les supporters de Rennes en octobre 2015 lors d'un match face au PSG / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Après les supporters des canaris, ce sont ceux du stade Rennais qui voient leur venue à Caen être sérieusement encadrée par la préfecture du Calvados à l'occasion du match de ce dimanche 14 mai.

Par Christophe Meunier

Contrairement aux Nantais qui avaient été purement interdits de stade et de ses environs le 22 avril dernier, les supporters bretons pourront venir soutenir leur équipe ce dimanche au stade d'Ornano, lors du dernier match à domicile du Stade Malherbe. Mais seuls 400 d'entre eux pourront assister à la rencontre. Les autres auront interdiction d'approcher de l'enceinte sportive ou même d'aller se promener dans le centre-ville de Caen de 12 heures à minuit. Ainsi en a décidé la préfecture du Calvados.

Une rencontre "classée à risque"

Dans son arrêté pris le 10 mai dernier et relayé par le site internet officiel du Stade rennais, le représentant de l'Etat dans le département justifie cette décision par "le fort antagonisme entre les supporters ultras des équipes du Stade malherbe de Caen et du Stade Rennais Football Club", évoquant plusieurs rixes survenues entre 2011 et 2015. "Cette rencontre a été classée à risque par la Division Nationale de Lutte contre le Hooliganisme". 

Les 400 "privilégiés" qui pourront assister au match ne seront pas libres de leurs mouvements mais "acheminés par transport collectif sous escorte des forces de l'ordre". Les supporters bretons seront "pris en charge" par leur escorte à l'aire de repos de Cahagnes (peu avant Villers-Bocage) sur l'A 84 avant de prendre la direction du stade d'Ornano.

Même sort pour les Marseillais

Nos confrères de So Foot indiquent sur le site internet que les supporters bretons ne sont pas les seuls à voir leur circulation encadrée de la sorte. Des mesures similaires s'imposeront aux Marseillais dimanche soir à Bordeaux.

A lire aussi

Sur le même sujet

VIDEO : un employé de la ville du Havre condamné pour détérioration de biens publics.

Près de chez vous

Les + Lus