Procès pour outrage contre le patron de la police: Franck Mérouze relaxé

Franck Mérouze, ce mardi, à la sortie du tribunal après sa relaxe
Franck Mérouze, ce mardi, à la sortie du tribunal après sa relaxe

Le directeur départemental de la sécurité publique s'estimait outragé par un tract rédigé lors des manifestations contre la loi travail par Franck Mérouze. Le secrétaire local de la CGT à Caen a été relaxé ce mardi.

Par CM

Le 17 janvier dernier, la Parquet avait requis à l'encontre de Frank Mérouze une amende de 3000 euros. Le secrétaire de l'union locale de la CGT de Caen était poursuivi pour des propos tenus dans un tract diffusé lors de la mobilisation contre la loi travail. Le texte accusait le directeur départemental de la sécurité publique d'avoir ordonné un jet de pétards sur des policiers afin de justifier une charge sur des manifestants. Le patron local de la police, Jean-François Papineau, s'estimait outragé. 

Le tribunal correctionnel de Caen a finalement rendu son délibéré dans cette affaire ce mardi 28 février. Franck Mérouze a été relaxé. "C'était la seule décision possible", estime l'intéressé, "elle garantit la liberté d'expression et la liberté syndicale. Et c'est une décision de droit puisque l'outrage n'était pas qualifié".

Revenant sur les faits qui lui étaient reprochés, le syndicaliste estime avoir "agi comme un lanceur d'alerte", regrettant que le procureur de la République n'ait pas déclenché "des enquêtes par rapport aux éventuelles violences policières qui ont pu avoir lieu lors des manifestations contre la loi travail". Le Parquet peut encore faire appel de cette décision de justice.


Reportage de Thierry Cléon et Gwenaëlle Louis

Procès pour outrage contre le patron de la police: Franck Mérouze relaxé
Le directeur départemental de la sécurité publique s'estimait outragé par un tract rédigé lors des manifestations contre la loi travail par Franck Mérouze. Le secrétaire local de la CGT à Caen a été relaxé ce mardi. - T.Cléon/G.Louis

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le football feminin au HAC

Près de chez vous

Les + Lus