Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Le Stade Malherbe de Caen s'en remet au destin pour rester en Ligue 1

Ivan Santini et Vincent Bessat frustrés après la défaite concédée à domicile face à Rennes / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Ivan Santini et Vincent Bessat frustrés après la défaite concédée à domicile face à Rennes / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Après le succès arraché la semaine dernière à Toulouse, Caen avait la possibilité de finir le travail dimanche soir en recevant Rennes. Patatras ! Malherbe a perdu 1-0 au terme d'un match frustrant et ne compte plus qu'un point d'avance sur le barragiste avant un ultime déplacement prévu... à Paris.

Par Pierre-Marie Puaud

Un match frustrant


Une fois encore, Patrice Garande a semblé décontenancé par la prestation de son équipe. Après cette triste défaite 1-0 concédée devant une équipe de Rennes d'ordinaire peu fringante dès qu'elle joue hors de la Bretagne, l'entraîneur caennais l'a admis : "il y a des choses que je ne comprends pas". Il faut dire que ses joueurs ont une étonnante faculté à déjouer, à présenter une copie tantôt inconsistante, tantôt convaincante.

Face à Rennes, le Stade Malherbe a commencé par ne rien montrer. La première mi-temps fut des plus soporifiques. Caen ne s'est pas créé la moindre occasion. "Je ne comprends pas pourquoi on joue avec la peur. On est absent. Avec le ballon, il n'y a pas de demande, pas d'initiative. On se cache un peu. Et puis en deuxième mi-temps, c'est tout le contraire".

Après la pause les Caennais ont effectivement reveillé la rencontre. Rodelin a manqué d'ouvrir la marque en catapultant la balle sur la barre. Mais à quoi tient le sort d'un match ?  Quelques minutes plus tard, Sio a cassé l'ambiance en marquant pour Rennes grâce à un beau coup de tête. Caen s'est incliné 1-0. "On peut dire qu'on a des occas', qu'on a la barre... Mais on ne joue que la moitié d'un match, c'est ce qui est frustrant".

La réaction de Patrice Garande
Patrice Garande : "il y a des choses que je ne comprends pas"



Caen peut se maintenir, si...


Dans son malheur, les Caennais peuvent trouver quelques raisons d'espérer : Lorient et Bastia, ses rivaux, vont disputer une ultime rencontre toute aussi périlleuse que celle qui attend Malherbe. Si Caen va jouer à Paris face au Paris Saint-Germain (il faudra être assez audacieux pour miser sur une victoire des visiteurs au Prac des Princes), Bastia se déplacera à Marseille, et l'OM doit gagner pour espérer jouer l'Europe la saison prochaine, tandis que Lorient recevra Bordeaux, qui voudra aussi gagner pour disputer à Marseille le billet européen.

Pour résumer, si les trois mal-classés perdent samedi prochain, Caen sera maintenu  in extremis à la faveur du petit point d'avance qu'il conserve sur le barragiste. Mais dans l'hypothèse où Lorient et Bastia l'emporteraient, le Stade Malherbe devrait aussi gagner à Paris pour ne pas basculer directement en Ligue 2. Les Caennais peuvent aussi finir barragiste, si Lorient prend un point, ou si Bastia l'emporte à Marseille, et si... ou si... ou encore si...
Le classement de Ligue 1 après 37 journées



L'hommage du stade à Nicolas Seube (ce héros)



Il raccroche les crampons à la fin de la saison. Depuis son arrivée à Caen il y a... seize ans, Nicolas Seube a joué plus de 500 matches avec le Stade Maherbe. Un immense maillot floqué à son nom a été déployé dans une tribune. Et c'est lui qui a donné le coup d'envoi fictif du match, parce que, blessé, il ne pouvait pas jouer. À l'issue de la rencontre, le joueur s'est avancé vers la tribune où les supporters étaient restés pour le célébrer : "On n'est pas sauvés, on ne va pas faire la fête. Je n'imaginais pas finir comme ça. J'aurais aimé que ça se fasse différement. Et ça me fait ch... de ne pas être sur le terrain pour aider les collègues. Et ce qui compte, ce n'est pas moi, c'est le club".

 

Sur le même sujet

Le classement de Ligue 1 après 37 journées

Près de chez vous

Les + Lus