Le groupe Hamelin mise sur le “papier connecté” à l'ère du digital

L'entreprise normande Hamelin mise sur le "papier connecté".
L'entreprise normande Hamelin mise sur le "papier connecté".

Cette semaine, C Normand s'intéresse à l'un des groupes industriels emblématiques de la région. Après une passe difficile, le groupe Hamelin, spécialiste de la papeterie, a décidé de miser sur le "papier connecté" pour que le bon vieux cahier d'écolier reste dans l'air du temps.

Par C Normand

L'économie, la rédaction de France 3 Normandie en parle tous les jours dans vos éditions régionales. Elle participe au dynamisme d'une région. C Normand, notre rendez-vous économique hebdomadaire, vous propose de découvrir chaque lundi une entreprise bas-normande, son histoire, son activité et son savoir-faire.


Hamelin : 1er fabricant de cahiers en Europe


Cette semaine, C Normand vous emmène à Hérouville-Saint-Clair, dans l'agglomération caennaise, découvrir un des groupes industriels emblématiques de la région, une entreprise familiale plutôt discrète mais qui n'en n'est pas moins le premier fabriquant de cahier en Europe : 300 millions chaque année dont 100 millions pour la seule usine d'Hérouville-Saint-Clair. Sa marque aujourd'hui la plus connue du public : Oxford.

Malgré sa position de leader, l'entreprise normande a tout de même souffert ces dernières années et traversé une passe difficile sous l'effet conjugué de la crise, de la concurrence mondiale et de l'évolution des modes de consommation. Le groupe Hamelin sort d'une restructuration qui s'est traduite par la fermeture de quatre usines (en France et en Allemagne) et a récemment cédé les papiers Canson pour se recentrer sur ses deux métiers d'origine: les outils de classement pour le bureau et les fournitures scolaires.

Aujourd'hui, le groupe affirme avoir renoué avec les bénéfices. L'un des moteurs de sa croissance, c'est le "papier connecté". "Le digital est partout, il a envahi nos vies, celles des étudiants, celles des professionnels mais malgré tout on écrit toujours autant : nous vendons toujours autant de cahiers dans les écoles, les universités ou les entreprises qu'avant", affirme Eric Joan, directeur général du groupe Hamelin. Mais si l'activité est stable, la concurrence, elle, est plus forte. "Il faut que nous nous distinguions de nos concurrents par les fonctionnalités et la valeur ajoutée".


Des cahiers de papier connecté


Pendant plusieurs années, l'entreprise a cherché à inventer une passerelle entre l'écrit et le numérique. Cette passerelle, le "papier connecté", a été lancée à la rentrée 2014. Le principe : un papier où figurent aux quatre coins de la feuille des repères qui vont permettre à une application (SOS Notes) installée sur le smartphone de scanner des notes manuscrites aussi bien qu'un scanner à plat, sans reflet, ombre ou pliure. Les notes ainsi scannées peuvent être sauvegardées, partagées et consultées sur différents types d'appareils, du téléphone à la tablette en passant par l'ordinateur. Ce papier est commercialisé dans des cahiers, des agendas ou des classeurs. L'application a déjà été téléchargée plus de 500 000 fois.  

Un numéro de C Normand préparé par Pierre-Marie Puaud, Jean-Michel Guillaud, Franck Leroy et Joffrey Ledoyen
Intervenants:
- Christophe Girard, directeur d'Oxford-france
- Eric Joan, directeur général du groupe Hamelin

C Normand: groupe Hamelin

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les mannequins dieppois

Près de chez vous

Les + Lus