Ouistreham: le centre des relations franco-britanniques se dévoile

C'est le projet du cabinet parisien Philéas, associé au scénographe anglais Casson Mann , qui a été retenu en juillet dernier pour le futur Centre des relations franco-britanniques de Ouistreham / © Philéas/Ouistreham
C'est le projet du cabinet parisien Philéas, associé au scénographe anglais Casson Mann , qui a été retenu en juillet dernier pour le futur Centre des relations franco-britanniques de Ouistreham / © Philéas/Ouistreham

La commune de Ouistreham accueillera prochainement un troisième musée historique, dédié aux relations transmanches. L'ouverture est programmée en 2019. Le projet est présenté aux habitants de la ville ce mercredi.

Par Christophe Meunier

"Un 35ème musée consacré à la seconde guerre mondiale dans la région ?" titrait-on en mars 2016 sur notre site internet quand Romain Bail officialisait le projet d'un troisième musée consacré à cette période de l'histoire. Selon le maire de la commune, l'idée serait née lors des commémorations du 70e anniversaire du Débarquement où Ouistreham accueillit la cérémonie internationale.



La particularité de ce projet c'est qu'il est centré sur les relations entre notre pays et la "Perfide Albion" et dépasse les événements de juin 44. "C'est sans doute une structure muséographique de plus mais qui sera peut-être un peu différente", explique aujourd"hui Romain Bail, "différente parce qu'elle manquait face aux plages du Débarquement américain. Elle manquait aussi pour mieux comprendre la relation entre la France et la Grande-Bretagne de Guillaume le Conquérant jusqu'à nos jours."

Le projet retenu parmi les 134 candidats sera présenté ce mercredi 20 septembre aux Ouistrehamais. C'est le cabinet parisien Philéas, associé au scénographe anglais Casson Mann (déjà à l'oeuvre sur le Chruchill Museum de Londres et la cité du vin de Bordeaux), qui a été retenu en juillet dernier. Le centre des relations franco-britanniques sera installé face à la mer entre la piscine et le club hippique. Ce projet à près de 15 millions d'euros sera financé à 20% par la commune et bénéficie du soutien de l'UNESCO. L'ouverture est prévu en 2019 et ses promoteurs visent un objetcif de 90 000 visiteurs.

Reportage de Catherine Berra et Charles Bézard




Sur le même sujet

Café Moustache

Près de chez vous

Les + Lus