Filt: une nouvelle “Entreprise du patrimoine vivant” en Normandie

Basée à Caen, l'entreprise Filt est notamment spécialisée dans la fabrication de filets / © MH
Basée à Caen, l'entreprise Filt est notamment spécialisée dans la fabrication de filets / © MH

Implantée depuis 1860 à Caen, l’entreprise Filt, spécialisée dans les filets, vient de recevoir le label « Entreprise du patrimoine vivant »

Par Mathilde Halimi

Un savoir-faire particulier, une production Made in France et une gamme variée. Voilà ce qui permet à l’entreprise FILT, basée à Caen, de tirer son épingle du jeu dans un secteur textile ultra-concurrentiel. Depuis 1860, cette compagnie 100% normande, est spécialisée dans l’art du tissage.

Du filet de « mémé » (qui représente 30% de leur chiffre d’affaire) au porte-bébé, FILT a su s’adapter et conquérir un public international. « Le filet à provisions a un vrai succès au Japon, en Corée, dans les pays asiatiques. C’est un bout de l’histoire de France qu’ils achètent », explique Catherine Cousin, co-gérante Filt. Avec son mari, Jean-Philippe, elle a repris l’entreprise en 2014.

Des efforts récompensés

Conjoncture en berne et concurrence féroce, Filt a traversé quelques années difficiles. Afin de rester compétitifs, tout est calculé : une remise en question permanente sur le processus de fabrication, des matériaux choisis minutieusement, résistants et respectueux de l’environnement. Et tous ces efforts ont été récompensés.

© MH
© MH


Après avoir reçu le trophée de l’économie normande en mai dernier dans la catégorie « Made in Normandie », l’entreprise vient d’obtenir une nouvelle distinction. A l’instar des tricots Saint-James, la société caennaise dispose désormais du label « Entreprise du Patrimoine Vivant » (EPV) Ce vendredi 23 juin 2017, le couple a reçu un courrier du Ministère de l’Industrie leur annonçant la bonne nouvelle. Seules 1500 entreprises en France ont obtenu cette reconnaissance.

Des perspectives d'avenir

Une reconnaissance du savoir-faire de l’entreprise mais aussi des perspectives pour l’avenir. « Ça va nous permettre de débloquer des marchés asiatiques, endroits où il y a une reconnaissance encore plus forte du label. De continuer à exporter, de continuer à embaucher, à investir et à produire de plus en plus », indique Jean-Philippe Cousin.

L’entreprise, qui emploie entre 15 et 20 salariés, réalise aujourd’hui la moitié de son chiffre d’affaire à l’exportation.

Reportage de Stéphanie Potay, Mathilde Halimi et Gwenaëlle Louis
Filt: une nouvelle "Entreprise du patrimoine vivant" en Normandie - reportage

 

Sur le même sujet

Le livret du ballet royal de la nuit

Près de chez vous

Les + Lus