“On est vraiment un métier de soignants, au centre de l'hôpital” : les manipulateurs radio en grève

Les manipulateurs radio en grève / © France Televisions
Les manipulateurs radio en grève / © France Televisions

Le mouvement des  "manip radio" est national ce mardi. Il traduit un "ras-le-bol qui est arrivé au fur et à mesure de toutes les réformes qui sont mises en place par le gouvernement", nous explique un manipulateur radio de Caen.

Par L.A.

"Le manipulateur en radiologie n'est jamais considéré comme soignant" explique Romain Page, "on demande une revalorisation de nos compétences, un accès aux primes Buzin notamment et un accès aux formations simplifié".

Sans le manip' radio, l'hôpital ne tourne pas, tout le monde aux urgences ou en hospitalisation passe par la radiologie par l'IRM, le Scanner, la radiothérapie pour les cancers. On est vraiment un métier de soignants, au centre de l'hôpital.

Si la ministre de la Santé Agnès Buzin s'est engagée le 20 novembre dernier dans le plan "Investir pour l'hôpital", ce dernier prévoit des primes pour les soignants mais oublie au passage les manipulateurs en radiologie, ce qu'ils dénoncent aujourd'hui.
 
Romain Page, Manipulateur radio au CHU de Caen / © France Televisions
Romain Page, Manipulateur radio au CHU de Caen / © France Televisions

Le manipulateur en électroradiologie médicale effectue les différents examens d'imagerie médicale : les scanners, ses radios et des échographies. D'après la fiche Onisep présentant la profession, il est indiqué que le manipulateur "participe aux diagnostics et traite, grâce à la radiothérapie, des maladies comme le cancer." 
Après 3 ans d'études et l'obtention d'un diplôme d'état de manipulateur d'électroradiologie médicale, le salaire d'un débutant est fixé à un peu plus du SMIC, soit environ 1345 euros net par mois.
 
Les manip radio en grève
Les manip radio en grève

Sur le même sujet

Les + Lus