Le petit QRM se paye l'ogre caennais

L'US Quevilly Rouen Métropole a battu le Stade Malherbe ce vendredi soir à Dives-sur-Mer / © SMCaen
L'US Quevilly Rouen Métropole a battu le Stade Malherbe ce vendredi soir à Dives-sur-Mer / © SMCaen

L'US Quevilly-Rouen-Métropole, évoluant en ligue 2, a battu ce vendredi soir à Dives-sur-Mer le Stade Malherbe, club de ligue 1, sur le score de 2 à 0.

Par CM

Sur son site internet, le club caennais évoque une "défaite qui reste totalement anecdotique". Pas sûr que les supporters malherbistes soient du même avis.

En raison de la trêve internationale, les championnats étant mis en pause, le Stade Malherbe et l'US Quevilly se sont affrontés ce vendredi soir au stade Heurtematte de Dives-sur-Mer dans le Calvados en match amical. Sur le papier, deux adversaires ne jouant pas vraiment dans la même catégorie: Caen 5e de ligue 1 et QRM 19e de ligue 2. Un match sans enjeu et sans surprise à attendre. Et pourtant...

La déculottée aurait pu être encore plus sévère si Dorian Caddy n'avait pas manqué son tir à la 84e minute, alors que le "Haut-Normand" se trouvait face au but. C'est pourtant à lui qu'on doit l'ouverture du score à la 58e minute, après un penalty manqué à la 38e. Dix minutes plus tard, l'US Quevilly double la mise sur un penalty transformé par Romain Basque. Les Caennais, eux, n'ont jamais trouvé le chemin des filets rouennais (Léon Valentin a failly y parvenir à la 54e). Score final: 2-0 pour QRM. 

Côté Caennais, on explique que ce match était avant tout appréhendé comme une sorte de séance d'entraînement. Le Stade Malherbe a profité de cette occasion pour donner du temps de jeu à des joueurs qui en manquaient (onathan Delaplace, Stef Peeters, Christian Kouakou) et tester certains de ses "jeunes" comme Léon Valentin, Yoël Armougom et Jessy Deminguet. 


Sur le même sujet

Le 15 octobre 1987, une violente tempête balaie le Cotentin

Près de chez vous

Les + Lus