La recherche, meilleur alliée de la lutte contre le cancer du sein

Les progrès déjà réalisés - et à venir - dans la lutte contre le cancer du sein devraient permettre, à terme, d'établir des traitements individualisés pour chaque malade. Pour cela, la recherche scientifique est cruciale.

Par Rémi Clément

Du dépistage au traitement, les manières d'adresser le cancer du sein évoluent sans cesse. Et la chimiothérapie pourrait bientôt ne plus rien avoir d'automatique. Ainsi, les professionnels de la santé penchent aujourd'hui vers des traitements plus ciblés afin de trouver une thérapeutique adaptée à chaque patient.

A mesure des progrès scientifiques, les outils de dépistages se font également plus précis. Avec la mammographie, on peut désormais détecter les signes avant-coureurs d'une tumeur. Ces micro-calcifications aux allures de grains de sable sont le reflet des tumeurs en progression dans l'organisme.

Le séquençage ADN permet aussi d'établir la carte d'identité d'une tumeur et de mieux trouver son talon d'Achille, le plus souvent une altération moléculaire que les médecins pourront cibler avec des médicaments.

Un reportage d'Elise Ferret et Emilien David


La recherche, meilleur alliée de la lutte contre le cancer du sein

Le cancer du sein en chiffres

48 800 nouveaux cas de cancer du sein sont diagnostiqués chaque année chez la femme
C'est le cancer le plus fréquent et le plus meurtrier chez la femme (11 900 décès en 2012)
50% des cancers du sein diagnostiqués entre 50 et 69 ans, 28% des cancers du sein diagnostiqués après 69 ans
Un âge supérieur à 50 ans est le premier facteur de risque de cancer du sein chez la femme

Sur le même sujet

les 20 ans de l'association Mase

Près de chez vous

Les + Lus