Le Stade Malherbe de Caen battu à Dijon : que de regrets...

La glissade de Yahia sur la pelouse enneigée de Dijon... / © Capture d'écran Bein Sports
La glissade de Yahia sur la pelouse enneigée de Dijon... / © Capture d'écran Bein Sports

Sur un terrain difficile recouvert par la neige, les Caennais se sont inclinés 2-0 après avoir vendangé quelques belles occasions. Au classement,  Caen glisse vers la place de barragiste...

Par Pierre-Marie Puaud

Après avoir été corrigé à domicile par Bordeaux, le Stade Malherbe était dans l'obligation de relever la tête à Dijon, qui plus est face à une adversaire direct pour le maintien en Ligue 1. Sur la forme, le contrat est rempli : les Caennais ont livré un match consistant. Sur le fond, c'est une très mauvaise opération. En concédant une défaite, Caen voit Dijon lui passer devant au classement et dégringole à la 18 e place, celle peu envieuse du barragiste.

Le match aurait pu prendre une toute autre tournure si Ivan Santini avait converti une occasion en or d'ouvrir la marque (39') : à l'issue d'un contre emmené par Vincent Bessat, l'attaquant croate est servi à l'entrée de la surface, mais il dévisse sa reprise qui finit dans les panneaux publicitaires. Sur l'action suivante, c'est Dijon qui inscrit son premier but. Abeid hérite d'une centre en retrait. Sa frappe est légèrement déviée par Da Silva qui tente de s'interposer. Vercoutre est battu. Quand rien ne va...



Le scénario se répète : Caen est décidé à ramener quelque chose de ce voyage en Bourgogne. Peu avant la mi-temps, sur un joli service de Nicolas Seube, Ivan Santini s'ouvre le chemin du but en se plaçant en position de tir aux 6 mètres. Il semble avoir fait le plus difficile, mais il manque le cadre : la balle frôle le poteau... En deuxième mi-temps, les Caennais se créent encore plusieurs occasions. Karamoh croise un peu trop son tir après avoir transpercé la défense dijonnaise. Dans les toutes dernières secondes de la rencontre, Santini de la tête, puis Karamoh butent coup sur coup sur le gardien. Dijon, plus réaliste, plie le match à dix minutes de la fin : Diony hérite d'un ballon renvoyé aux 18 mètres par la défense, et sa reprise fusille Vercoutre. Le Stade Malherbe s'incline  2-0. 

Réaction de Patrice Garande (entraîneur) et Aleaddine Yahia (défenseur)

Sur le même sujet

La journée dieppoise de Thomas Pesquet

Près de chez vous

Les + Lus