Stade Malherbe : Patrice Garande attend deux recrues très rapidement

Après la défaite hier soir contre Saint-Etienne (0-1), Patrice Garande, l’entraîneur du Stade Malherbe Caen, a confirmé que le club attendait encore deux joueurs avant la fin du mercato le 31 août.

Par F.T.

Deux matchs et deux défaites. Le Stade Malherbe n’a toujours pas pris le moindre point cette saison. Inquiétant ? Pas encore. Hier soir pour leurs retrouvailles avec leur public face à Saint-Etienne, les joueurs normands ont affiché de nets progrès par rapport à leur triste prestation à Montpellier lors de la première journée. Malgré tout le déplacement dimanche prochain (15h) à Lille, l’équipe entraînée par Marcelo Bielsa, n’aura rien d’une partie de plaisir et Patrice Garande semble déjà manquer de solution.


garande


Souvenez-vous, au début de l’été, l’entraîneur normand affirmait vouloir changer la quasi-totalité de son effectif. Mais visiblement à Caen le changement c’est pas maintenant. Côté caennais le mercato a été plutôt timide. Certes, six nouveaux joueurs sont arrivés mais aucun n’a vraiment fait ses preuves en Ligue 1. Hier soir face à Saint-Etienne, le Stade Malherbe alignait exactement la même équipe que la saison dernière à l’exception du défenseur Christopher Djiku, auteur d’ailleurs d’une prestation solide.


D’autres renforts se font attendre d’urgence. "On sait depuis le début qu’il nous manque un joueur au milieu. Un joueur d’expérience à la fois récupérateur et technique, confirme Patrice Garande.  A quinze jours de la fin du mercato, le Stade Malherbe espère aussi attirer un attaquant pour suppléer Ivan Santini. Ce sont deux priorités et mes dirigeants traitent ces deux dossiers en même temps. Il est donc tout à fait possible d’avoir deux arrivées très rapidement."


Karamoh parti pour rester ? 


Le temps presse. En Ligue 1,  le marché estival des transferts s’achève le 31 août. Le Stade Malherbe attend peut-être de valider le départ de son jeune prodige Yann Karamoh convoité par les Italiens de l’Inter Milan. Sur ce dossier, Caen réclamerait au moins 8 millions d’euros. Un joli chèque pour le club normand. C’est d’ailleurs pour éviter les risques de blessure que Karamoh n’a pas été retenu dans le groupe lors des deux premières journées.
Mais selon plusieurs sites spécialisés, il semblerait que ce transfert qui semblait imminent ne soit finalement plus aussi certain. Et si Karamoh restait finalement en Normandie cette saison ? En attendant le Stade Malherbe doit vite recruter sous peine de s’offrir un début de saison sous tension.





Sur le même sujet

La journée dieppoise de Thomas Pesquet

Près de chez vous

Les + Lus