La direction académique s'explique sur les fermetures de classe dans le Calvados

Ecole de Ver-sur-mer (14) : les parents bloquent jour et nuit / © CM
Ecole de Ver-sur-mer (14) : les parents bloquent jour et nuit / © CM

Dans certaines écoles du Calvados, la rentrée a été perturbée par des suppressions de classes. Alors qu'un blocage a toujours lieu à Ver-sur-Mer et à la veille d'une grande mobilisation jeudi à Hérouville, la direction académique explique pourquoi ces classes ont dû fermer. 

Par Pauline Latrouitte

Pour cette rentrée, la direction académique du Calvados disposait d'une enveloppe de 7 postes pour faire des ajustements. Et tous ont été affectés : 
  • 14 classes en "sursis" en juin ont pu finalement réouvrir après un comptage le jour de la rentrée. 
  • 6 postes d'enseignants ont été créés à Argences, Beaumont en Auge, Chicheboville, Fontaine-Etoupefour, Ranville et Thaon.
  •  = 20 postes crées et/ou maintenus 
A l'inverse :
  • 8 classes,  qui devaient potentiellement accueillir un enseignant cette année, sont finalement restées fermer, après un comptage. C'est le cas, notamment, de Ver-sur-Mer ou encore de l'école Louis Le Châtelier, à Caen.
  • 7 classes ont fermé, car l'effectif était en baisse. 
  • = 15 postes perdus
Si on fait le calcul : 5 postes ont donc été déjà attribués et les deux autres ont été affectés au dispositif 12 élèves/classe dans les zones REP +, à  Caen. (Ecoles : Louis Le Châtelier et Viera Da Silva)


© PHOTOPQR/L'ESTREPUBLICAIN/MAXPPP
© PHOTOPQR/L'ESTREPUBLICAIN/MAXPPP

Le directeur de l'inspection académique, Mathias Bouvier, constate : 

Je ne suis pas en capacité d'implanter un poste que je n'ai pas. Le principe d'équité doit prévaloir

 

Comment se font les arbitrages ?

Claude Chotteau, directeur académique adjoint explique. "Nous regardons bien sûr le taux d'encadrement par classe. Nous n'avons pas un seuil pré-établi, car la situation de chaque école est différente".

Plusieurs critères sont pris en compte : 
  • La taille de l'école
  • Le type d'école (élémentaire ou maternelle)
  • La population scolaire
En France, l'académie de Caen est celle qui perd le plus d'élèves chaque année.

"Cette année, nous avons perdu entre 800 et 900 élèves. Nous devons faire face à cette réalité, qui se traduit forcément par des fermetures de classe". explique Claude Chotteau.

Pour l'école de Ver-sur- Mer ...

Ver-sur-mer (14) : les parents bloquent l'école jour et nuit

(Mise à jour du mardi 12 septembre) : Lundi soir, la réunion dédiée à l'école a rassemblé 69 familles sur les 109 présentes sur la commune. Une cinquantaine de parents sont restés sur place pour assurer le blocage une partie de la nuit. Une vingtaine a dormi sur place, sous le préau.



"Tous les emplois à notre disposition ont été attribués. Mais nous leur avons fait trois propositions : 

  • "Nous avons proposé de soulager la directrice pour lui permettre de faciliter l'accueil des élèves d'Asnelles. Cela peut se traduire jusqu'à une journée de décharge en plus par semaine"
  • La présence accrue du Rased, enseignants spécialisés pour aider les enfants en difficulté.
  • Le recrutement d'un personne en service civique pour épauler l'équipe sur les projets pédagogiques.

Pour l'école Boisard d'Hérouville-Saint-Clair 

Les écoles d'Hérouville feront grève jeudi contre les fermetures de classe

Toutes les écoles d'Hérouville-Saint-Clair ont décidé de faire cause commune pour dénoncer la fermeture de classe de l'école Boisard. Ce n'est pas la seule. A Caen, les écoles Brunet, Louis le Châtelier, Reine Mathilde ont vu une classe fermer le jour de la rentrée. Tout comme celle de Ver-Sur Mer.


"Lors de notre comptage, il y avait 194 élèves au lieu des 220 prévus. Le taux d'encadrement est satisfaisant. La classe restera donc fermée. L''inspectrice d'académie va engager une réflexion avec l'école pour l'organisation pédagogique."

Pour le dispositif 12 élèves par classe dans les écoles Louis Le Châtelier et Vieira Da Silva ...

Rentrée scolaire perturbée à Caen : des opérations "cartables dans la cour" dans deux écoles REP+

" C'est une rentrée particulière " a lancé ce matin aux parents d'élèves le directeur de l'école élémentaire Le Chatelier dans le quartier de la Grâce de Dieu à Caen. " Je vais vous demander de bien m'écouter, j'ai des choses importantes à vous dire. "Micro en main, M.


 Pour l'enseignement des fondamentaux (maths et français), les CP seront répartis en petits groupes (13 à 14 élèves par classe). En revanche, pour les autres matières, ils seront une vingtaine par classe.

D'après Claude Chotteau : cela permet d'améliorer l'enseignement sur le français et les maths et en en même temps, nous gardons une dynamique de classe. c'est mieux pour la stimulation et la socialisation des élèves.

Sur le même sujet

Du nouveau pour le contournement de Rouen ?

Près de chez vous

Les + Lus