Les habitants de Vire-Normandie peuvent de nouveau consommer l'eau du robinet

© PHOTOPQR/LE TELEGRAMME
© PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

Suite à une pollution de la Virène, les habitants de Vire et des communes avoisinantes avaient été priés de ne pas consommer l'eau du robinet. Cette mesure de précaution vient d'être levée.

Par Christophe Meunier

"Notre objectif c'était que cette mesure de restriction soit la plus brève possible et elle vient d'être levée, j'en suis très heureux", s'est félicité ce mercredi matin Marc-Andreu Sabater, maire de Vire-Normandie. Ce mardi, les habitants de Vire, Vaudry, Roullours, Saint-Germain de Tallevende et Saint-Martin de Tallevende avaient été priés de ne plus consommer l'eau du robinet suite à un épisode de pollution agricole dans la Virène.

Tout danger semble à présent écarté puisqu'après 24 heures de restriction, les services de l'Etat et la collectivité de Vire-Normandie ont décidé de lever cette mesure, un mesure qui, selon le premier magistrat commune, n'était pas facile à prendre. "Priver d'eau 13 000 personnes et risquer une perte d'approvisionnement pour les industriels, c'est quelque chose de très important". 

La pollution découle d'une exploitation agricole en amont des stations d'assainissement et de distribution d'eau. Selon l'enquête menée par le service des eaux de la ville, elle ne relève aucunement d'un acte de malveillance mais d'un dysfonctionnement dans l'installation de l'exploitant. Cette pollution s'est traduite par un pic d'amonium. Ce dernier n'est pas dangereux pour la santé mais a pour particularité de "manger" le chlore qui permet d'assainir l'eau. Ce mercredi matin, le taux de chlore était optimum d'où la décision de lever les mesures de restriction. L'eau du robinet aura d'ailleurs un goût et une odeur de chlore prononcés durant les prochains jours.

Interview de Marc-Andreu Sabater, maire (PRG) de Vire-Normandie

Fin de la crise de l'eau à Vire: itw du maire
L'eau du robint peut de nouveau être consommée à Vire-Normandie. Interview du maire, Marc-Andreu Sabater. - C.Berra/C.Bézard

Sur le même sujet

Mobilisation au collège Mendès-France à Val-de-Rueil

Près de chez vous

Les + Lus