Vire : Evelyne Stirn, candidate aux législatives, dénonce une attaque “sexiste et abjecte”

Une ancienne affiche de campagne d'Olivier Stirn a été détournée pour moquer la candidature de son épouse à l'élection législative. Evelyne Stirn dénonce une attaque "misogyne, sexiste et abjecte". / © DR
Une ancienne affiche de campagne d'Olivier Stirn a été détournée pour moquer la candidature de son épouse à l'élection législative. Evelyne Stirn dénonce une attaque "misogyne, sexiste et abjecte". / © DR

Une vieille affiche de campagne d'Olivier Stirn a ressurgi sur plusieurs panneaux électoraux de la 6e corconscription du Calvados. Une bulle fait dire à l'ancien maire de Vire : "Bocains, je vous fait don de ma femme". Evelyne Stirn, candidate divers-droite, a porté plainte.

Par Pierre-Marie Puaud

Le détournement d'affiches est une pratique vieille comme les élections. Il en dit souvent assez long sur le climat d'une campagne électorale. Dans la sixième circonscription du Calvados, les divisions de la droite, les haines recuites -les jalousies peut-être ? - donnent le ton au débat.

Evelyne Stirn a d'abord été investie par le Républicains en 2016 (au détriment de Pascal Martin qui a alors claqué la porte du parti pour se présenter en indépendant). Elle a ensuite été évincée au mois de janvier quand l'ancien député Jean-Yves Cousin a été pressenti pour être candidat (ce dernier a renoncé depuis, et les Républicains ont finalement investi Hubert Picard). Mais Evelyne Stirn a maintenu sa candidature.

"Ne courtisez pas le mal avec vos bouches !"


Depuis, elle se dit l'objet d'une campagne de calomnies. Dans un communiqué, elle évoque un faux courrier de lecteur adressé à La Voix-le Bocage, et cette supposition la concernant émanant d'un aimable concurrent : "cette femme qui ne doit pas savoir cuire deux oeufs au plat". Alors, l'ancienne affiche de son "époux" qui apparaît opportunément ce mercredi 24 mai pour moquer sa candidature n'est à ses yeux qu'une "nouvelle manifestation des effluves malodorantes émises par ceux dont la pensée politique se fait attendre !".

Cette attaque portée à ma vie personnelle, à ma vie d'épouse et de mère, et bien sûr de candidate est abjecte, misogyne, sexiste et relève du parfait abaissement démocratique


"Cette attaque portée à ma vie personnelle, à ma vie d'épouse et de mère, et bien sûr de candidate est abjecte, misogyne, sexiste et relève du parfait abaissement démocratique", juge Evelyne Stirn. La candidate est donc allée déposer plainte à la gendarmerie, estimant que ce détournement d'affiche "constitue un délit puisque la campagne officielle à commencé lundi 22 mai à 0 h".

Honte à ceux qui manquent ainsi de respect aux femmes, aux électeurs, à la vie démocratique. M'est il arrivé de mettre en cause vos épouses, votre vie personnelle? Jamais ! " écrit-elle à l'adresse de ses adversaires. "Et vous prétendez avoir le niveau moral requis pour être député de la Nation ? Un très beau proverbe africain dit: "ne courtisez pas le mal avec vos bouches" Il sied à vos agissements."



Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Les rencontres de la sécurité à Saint-Lô

Près de chez vous

Les + Lus