Hermès va développer son activité à Val de Reuil, dans l'Eure

© Bruno Levesque / Maxppp
© Bruno Levesque / Maxppp

Le groupe de luxe Hermès a annoncé mercredi la création de 220 emplois en France avec l'inauguration de deux nouveaux sites de production pour la maroquinerie en Normandie et en Nouvelle Aquitaine. 

Par DM avec l'AFP

Le 13 juin, Hermès inaugurera une nouvelle maroquinerie à Val-de-Reuil (Eure), dans des locaux d'une surface de 5.700 m2, pour accueillir des ateliers anciennement situés sur un site d'Hermès Parfums et qui ont vocation à se développer. A terme, la fabrication d'objets en cuir y fera travailler 250 artisans, contre une centaine aujourd'hui. 
Par ailleurs, le sellier-maroquinier du Faubourg Saint-Honoré, dont les ventes mondiales sont en forte hausse, inaugurera vendredi 9 juin une ganterie-maroquinerie à Saint-Junien (Haute-Vienne), selon un communiqué.
Il s'agit pour une part de l'installation dans de nouveaux locaux de la ganterie de Saint-Junien, acquise en 1998 par Hermès. Mais le nouveau site, "une ancienne usine de traitement de la laine d'une surface de 1.500 m2" entièrement rénovée, accueillera aussi la fabrication d'objets de petite maroquinerie. Cette ganterie-maroquinerie "accueillera à terme près de 120 artisans" contre une cinquantaine actuellement. 

La petite maroquinerie en forte expansion

Ces deux sites "sont spécialisés dans la petite maroquinerie (portefeuilles, porte-cartes,...), une catégorie qui connaît une croissance très forte", a expliqué à l'AFP Guillaume de Seynes, directeur général pôle amont et participations du groupe Hermès.
"L'ensemble de nos articles de maroquinerie sont fabriqués en France", a-t-il précisé, soulignant notamment que "la tradition artisanale française" dont ils sont issus valorise leur image auprès d'une clientèle nternationale.

Des records de ventes

Le groupe dirigé par Axel Dumas avait annoncé début février des ventes annuelles record à 5,2 milliards d'euros (+7,4% de progression organique sur un an), portées par son activité phare, la maroquinerie et la sellerie, qui a contribué pour moitié au chiffre d'affaires total. Son bénéfice net a atteint l'an dernier 1,1 milliard d'euros, un record également.

Des créations d'emplois

Près de 600 personnes ont été recrutées en 2016, essentiellement dans la production et la vente, dont plus de 400 en France, selon la direction du groupe, qui comptait un total de 12.834 salariés à fin décembre (dont 7.881 dans l'Hexagone).

Lors d'une assemblée générale des actionnaires, mardi, Axel Dumas a souligné que la société avait créé 2.400 emplois sur le territoire français en 5 ans. Elle réalise 86% de ses ventes à l'exportation essentiellement vers l'Asie, qui représente près de la moitié du chiffre d'affaires.
Hermès, troisième groupe de luxe français et 12ème mondial par le chiffre d'affaires selon un classement de la société de conseil Deloitte, compte 38 sites de production en France. 

Sur le même sujet

Thomas Pesquet rencontre des milliers de Normands au Zénith de Rouen

Près de chez vous

Les + Lus