Hervé Morin déplore “la démarche individuelle” d'Edouard Philippe

Hervé Morin, président (UDI) du conseil régional de Normandie / © France 3 Normandie
Hervé Morin, président (UDI) du conseil régional de Normandie / © France 3 Normandie

Le président UDI de la région Normandie se dit "heureux" pour Edouard Philippe mais il critique vertement la politique de "captation des pouvoirs" du nouveau président de la république Emmanuel Macron.

Par Pierre-Marie Puaud

Le président de la région Normandie n'a pas pour habitude de mâcher ses mots. Oui, il est "heureux pour lui" dit-il en parlant du nouveau premier ministre qui a pris ses fonctions à Matignon. "On a des relations d'amitié. Mais c'est un choix qui n'est pas le mien". L'accession d'Edouard Philippe est, aux yeux d'Hervé Morin, révélateur des méthodes d'Emmanuel Macron : "Son projet repose sur des démarches individuelles. On voit bien qu'il essaie de bâtir un parti à sa main avec un système astucieux qui consiste à piocher à gauche et à droite".

Emmanuel Macron cherche à bâtir un parti à sa main en piochant à droite et à gauche


À moins d'un mois du premier tour des élections législatives, Hervé Morin forme un voeu : "puisqu'Emmanuel Macron a choisi un premier ministre de droite, il faut une majorité à droite et au centre". Le président de région sait en effet "d'expérience" qu'un ministre qui ne peut pas s'appuyer sur un groupe parlementaire "ne compte pas dans les arbitrages. Il n'est alors qu'un collaborateur du président. Pour peser, il faut avoir la clé à l'assemblée. Or, les ministres issus des Républicains ou de l'UDI ne pourront pas peser".

Si Edouard Philippe avait la capacité d'entraîner des dizaines de parlementaires, ça se saurait


Et à ceux qui entrevoient le risque de voir partir des élus issus des Républicains et des centristes de l'UDI dans le sillage du nouveau premier ministre, Hervé Morin a ces mots définitifs : "Si Edouard Philippe avait la capacité d'entraîner des dizaines de parlementaires, ça se saurait. Ce n'est pas l'insulter que de dire qu'il n'est pas comme certains responsables politiques des Républicains capables d'entraîner dix, vingt ou trente parlementaires."

Hervé Morin interrogé par Alenxandra Huctin :

Hervé Morin réagit à la nommination d'Edouard Philippe




Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

SPO Rouen Tennis de table

Près de chez vous

Les + Lus