Marie Bové à Caen ce samedi après-midi

© PATRICK KOVARIK/AFP
© PATRICK KOVARIK/AFP

La fille de José Bové vient soutenir l'action de l'association caennaise Modul'ondes.

Par Catherine BERRA

Chaque dernier samedi du mois, cette association organise un rassemblement régional d'information et de sensibillisation aux antennes-relais de téléphonie mobile et à leurs effets sur la santé.

Ce samedi après-midi à partir de 15h00 Place Bouchard à Caen, Modul'ondes recevra un soutien de poids en la personne de Marie Bové, digne fille de son père José Bové, qui a elle aussi épousé la cause écologiste et environnementale.

Tout comme elle a attrapé le virus de la politique... La jeune femme est conseillère régionale Europe-Écologie les Verts en Aquitaine et candidate suppléante en Gironde pour les prochaines législatives.

Marie Bové soutient la Coordination Nationale des Collectifs opposés à l’implantation tout azimut des antennes relais qui est à l’initiative des rassemblements chaque dernier samedi du mois depuis ce début d’année dans de nombreuses régions dont la Basse-Normandie.

La fille du leader altermondialiste est déterminée à faire modifier la législation actuelle, qu'elle juge "trop permissive pour les opérateurs de téléphonie mobile au détriment de la santé des riverains", dénonçant notamment les accords signés entre l’ancien ministre de l’économie Eric Besson et les opérateurs de téléphonie, "sans que les maires, ni les citoyens ne puissent intervenir".

Pour ce faire, elle interpelle les législateurs afin d’obtenir la reconnaissance de la Résolution européenne 1815 et un abaissement du seuil maximal d’exposition de la population aux ondes électromagnétiques à 0,6 Volt/mètre immédiatement (contre 41 à 61 V/m autorisés actuellement) et 0,2 V/m à moyen terme.

Cette demande est relayée par l’ensemble de la communauté scientifique indépendante, par le Conseil de l’Europe, l’OMS et tout récemment l’Académie Américaine de Médecine Environnementale.

Après Nantes, Poitiers et Bordeaux, Marie Bové sera donc à Caen ce samedi 26 mai aux côtés de l’association caennaise Modul’Ondes (déléguée régionale de Robin des Toits et membre de la Coordination Nationale des Collectifs) et d’autres associations locales (Toxic’ondes, Amaprotect…).

Cinq autres régions membres de la Coordination se mobilisent en même temps ce dernier samedi du mois : Aquitaine, Languedoc Roussillon, Nord Pas de Calais, Pays de la Loire et Rhône Alpes.



>> Reportage sur cette manifestation ce soir dans notre 19/20

Sur le même sujet

Art Sonic : retour sur la soirée de vendredi

Près de chez vous

Les + Lus