Jean-Pierre Dick et Fabien Delahaye sur St Michel Virbac contraints à l'abandon

© Saint Michel Virbac
© Saint Michel Virbac

Ce dimanche après-midi, les deux skippers de l'IMOCA St Michel-Virbac ont annoncé à l'organisation de la Transat Jacques Vabre qu'ils devaient abandonner la compétition. Les dommages sur leur bateau sont trop importants après contrôle de l'équipe technique.

Par Marc Moiroud-Musillo

Aujourd’hui, le bateau dans sa configuration actuelle, même réparé, est trop fragile pour tenter une traversée de l’Atlantique. On n’est pas assuré à 100 % que le bateau soit capable de naviguer dans les grains que l’on pourrait rencontrer dans le Pot au Noir ou au niveau du cap frio au Brésil" explique Jean-Pierre Dick.


L'équipage de Saint Michel Virbac est déçu de devoir en rester là, mais son bateau requiert une intervention durable. "La réparation et le renforcement demandent du temps" précise J.P. Dick. 

Vendredi 30 octobre 2015, le duo avait constaté un problème structurel, des lisses cassées dans la soute à voiles. Jean-Pierre Dick et Fabien Delahaye avaient décidé de faire une escale technique dans l’Archipel de Madère. Samedi 31  octobre, l’équipe technique a inspecté le bateau. Les dommages à bord de Saint Michel-Virbac ne lui permettent pas de poursuivre la course.

Quant au programme du bateau, "nous avons à ce jour deux solutions : participer à la Transat B to B ou rentrer au chantier à Lorient. Nous allons trancher dans les jours à venir. La décision dépend des réparations à effectuer" dit Jean-Pierre Dick.

Suivez la course en direct ici. 

A lire aussi

Sur le même sujet

La journée dieppoise de Thomas Pesquet

Près de chez vous

Les + Lus