Législatives: quels députés pour l'ex Basse-Normandie ?

Les députés élus ce dimanche 18 juin dans l'ex Basse-Normandie
Les députés élus ce dimanche 18 juin dans l'ex Basse-Normandie

A l'issue du second tour des ces élections législatives, le trombinoscope des députés "bas-normands" a été quelque peu chamboulé. Revue des troupes en quelques chiffres.

Par CM et JR

Lors des précédentes élections législatives, la Normandie était encore divisée en deux, la Haute et la Basse. Comme un peu partout en Frnace, le trombinoscope des députés du Calvados, de la Manche et de l'Orne a été quelque peu modifié, notamment sous l'effet d'un mouvement politique encore tout jeune, La République En Marche.

Pas de raz-de-marée En Marche

Néanmoins la vague annoncée n'a pas provoqué de raz de marée: sur 13 députés, 7 sont labellisés "En Marche", soit moins que la moyenne nationale: Sonia Krimi, Stéphane Travert, Bertrand Sorre dans la Manche, Bertrand Bouyx, Christophe Blanchet, Alain Tourret et Fabrice Le Vigoureux dans le Calvados. Le département de l'Orne a ainsi fait de la résistance en envoyant à l'Assemblée nationale aucun candidat officiel du mouvement fondé par Emmanuel Macron.

Autre particularisme local concernant les étiquettes politiques, l'ex Basse-Normandie a d'avantage élu des candidats républicains (4) que la moyenne nationale: Philippe Gosselin dans la Manche, Jérôme Nury et Véronique Louwagie dans l'Orne, Sébastien Leclerc dans le Calvados.

2017: le renouveau ?


Avec En Marche, on promettait aux électeurs le renouveau de la vie politique. Les deux novices de ce scrutin sont en effet issus de ce mouvement: Sonia Krimi dans le Cotentin et Bertrand Bouix dans le Bessin (Calvados).  

Car pour le reste, nombre des candidats n'en étaient pas à leurs premiers pas en politique: élus municipaux, départementaux ou régionaux. Sur les 13 députés élus dimanche soir, 6 d'entre eux rempilent même pour un nouveau mandat: certains vont siéger pour la deuxième fois (la moitié d'entre), d'autres pour la troisième (3 d'entre eux).

La parité...à rebours

Par rapport à 2012, la représentation des femmes régresse: en 2017 on recense, dans l'ex Basse-Normandie, 10 députés masculins pour 3 élues féminines. Cinq ans auparavant, les Bas-Normandes étaient 6 à l'Assemblée nationale.

35 années séparent la plus jeune et le plus âgé de nos députés. Alain Tourret, 69 ans, fait figure de doyen et Sonia Krimi, 34 ans, de benjamine. L’essentiel de la pyramide est cependant partagée entre les quadras (ils sont 6) et les quinquas au nombre de 4.

La parité, on la retrouve plus du côté de l'origine professionnelle: sept députés sont plutôt issus de la sphère privée contre 6 rattachés au secteur public.


Les explications de Jérôme Ragueneau

Législatives 2017: les 13 nouveaux députés "bas-normands"

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

La journée dieppoise de Thomas Pesquet

Près de chez vous

Les + Lus