Homicide à Lisieux: deux hommes déférés au parquet

C'est dans cet appartement du quartier Hauteville que le corps du quinquagénaire a été retrouvé / © Emilien David
C'est dans cet appartement du quartier Hauteville que le corps du quinquagénaire a été retrouvé / © Emilien David

L'enquête suite à la découverte vendredi d'un quinquagénaire retrouvé mort ligoté dans son appartement dans le quartier Hauteville de Lisieux se ressere: 2 des 3 hommes interpellés hier vont être déférés auprès du parquet de Caen pour crime, vol et séquestration. 

Par Stéphanie Potay

Deux des 3 hommes - un majeur déja condamné et un mineur- interpellés hier dans l'affaire de l'homme de 58 ans découvert mort ligoté à son domicile vendredi ont été déférés au Parquet de Caen. Une information judicaire va être ouverte pour séquestration, homicide et vol. Ils ont reconnus les faits.

Tous deux sont lexoviens et avaient leurs habitudes dans le quartier Hauteville de Lisieux. L'un d'entre eux connaissait la victime et s'était déjà rendu à son domicile. Un vol aurait été commis lors de l'agression mais cela pourrait ne pas être le mobile initial. A-t-on à faire à une soirée sur fond d'alcool qui se termine en bagarre? L'enquête permettra de le déterminer. 

Quant à l'autre victime, un septuagénaire lui aussi ligoté à Lisieux, son état de santé ne nécessite plus l'hospitalisation, il est néanmoins psychologiquement choqué. Il a subi des vols notamment de voiture et de carte bleue. Cette deuxième agression serait à rattacher à la première mais elle serait chronologiquement intervenue après. 

Rappel des faits 

On sait de la victime qu'elle s'appelait Joël. Joël était sans-emploi, il avait 58 ans. Il vivait seul mais selon la Procureure de la République de Caen, "n'était pas isolé". Le voisinage raconte qu'il côtoyait régulièrement ses frères. La découverte dans l'appartement de la victime d'une pièce d'identité a orienté l'enquête, elle appartient à l'une des personnes interpellées samedi. 


On ignore pour l'instant les causes du décès même si la Procureure avance que "manifestement, les faits ont été suivis de la mort". Une autopsie est prévue la semaine prochaine et devait permettre d'en apprendre d'avantage. Les auteurs de l'agression et du ligotage ont-il su que leur victime était décédée au moment de quitter l'appartement? Ou bien peut-il s'agir d'une mort due à une suffocation ou encore un malaise cardiaque survenus suite à l'agression?




A lire aussi

Sur le même sujet

VIDEO : Thomas Pesquet invité exceptionnel du JT 19/20 de France 3 Normandie

Près de chez vous

Les + Lus