Une maison d'édition normande édite un livre estonien

Mehis Heinsaar l’auteur estonien de « L’homme qui ne faisait rien » sera à la nouvelle librairie Guillaume, de Caen, le 15 novembre à l’occasion de l’ouverture du Festival les Boréales. Un ouvrage édité par une maison d’édition normande, Passage(s).

Par Bernard Goulay

« L’homme qui ne faisait rien » est un recueil de nouvelles fantastiques qui interrogent le monde et notre époque.
Traduit de l’estonien par Antoine Chalvin, ce recueil emporte le lecteur dans cette Estonie si mal connue et dans le cœur des hommes qui y vivent. 
C’est la maison d’édition Passage(s), basée en Normandie, qui édite cet ouvrage. Nous avons interrogé Nicolas Pien, son président.

Nous avons interrogé Nicolas Pien, son président.


1. Comment sont nées les éditions Passage(s) ?

Elles sont nées d'une rencontre, avec Dominique Lanni, universitaire à Malte, dans le cadre d'un colloque sur JMG Le Clézio. Il avait fondé Passage(s), seul, quatre ans auparavant et avait publié trois livres.
A deux, nous avons développé la structure, sans divergences, depuis nos îles d'abord - puisque je vivais en Martinique -, avant que je ne revienne dans ma région natale, la Normandie. En 2013, nous sommes devenus une association.
L'année 2016 nous a vu franchir un palier en termes de publications et de ventes. Et depuis, l'équipe de passionnés s'agrandit !

2. Quels sont les livres que vous éditez ? Les thèmes ?

Nous voulions mettre en valeur ces littératures francophones, si dynamiques, pensées à l'extérieur de l'Hexagone.
JMG Le Clézio est l'auteur qui nous a réunis, c'est sous son "égide" que nous poursuivons notre travail. Essais, rééditions de classiques devenus introuvables, partenariat avec le Tarmac, le théâtre francophone du 20 ème arr. de Paris ont été nos premières collections.
Au gré de nos rencontres et coups de coeur, nous éditons désormais aussi des auteurs européens et français : nous espérons rendre compte, modestement, de la vitalité de la création et de la pensée littéraires de notre temps.

3. Quelle est l'ambition de la maison d'édition pour les années à venir ?

Continuer à cultiver l'immense plaisir de "faire des livres" ! Le fait d'être une association, et non une entreprise, nous contraint moins au souci de la rentabilité.
Cependant, le plaisir évoqué est également lié au fait que nos coups de coeur puissent être partagés avec les lecteurs.
Nous travaillons actuellement à faire connaître notre travail auprès des libraires, puisqu'une vingtaine de titres est prévue au calendrier 2017, et des nouvelles collections (jeunesse, cinéma, etc.) : autant de possibilités de rencontres à travers et grâce aux livres, ces lieux de passages. C'est ainsi que nous les concevons !

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Thomas Pesquet rencontre des milliers de Normands au Zénith de Rouen

Près de chez vous

Les + Lus