Granville et son coquillage phare obtiennent le label MSC

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Granville est le premier port bulotier de France. Son coquillage phare, le bulot de la Baie de Granville, vient d'obtenir l'écolabel Marine Stewardship Council (MSC), certifiant une pêche durable.

Par CM

Il en fallu du boulot pour donner au bulot ses lettres de noblesse. Car longtemps, ce coquillage fut utilisé comme appât pour la pêche au cabillaud. Ce n'est que récemment qu'il a réussi à se faire une place dans nos assiettes, notamment dans les plateaux de fruits de mer aux côtés de'habitués plus prestigieux. En France (voir même en Europe selon Wikimanche), le bulot a sa capitale: Granville. 3000 à 4000 tonnes y sont pêchés chaque année. Les professionnels du port normand ne ménagent donc pas leurs efforts pour valoriser leur produit phare.

En attendant d'obtenir une Indication Géographique Protégée (IGP) qui permettra d’assurer au bulot de la Baie de Granville une reconnaissance au niveau européen et une protection de la dénomination (la réponse à la demande déposée en 2011 est attendue cette année), la pêcherie de bulot de la baie de Granville vient d'obtenir le label Marine Stewardship Council (MSC), un label certifiant une pêche durable, respectueuse de la ressource et de l'écosystème marin. Une première mondiale, pusiqu'il s'agit de la première pêcherie de bulot à obtenir cette certification. Les démarches ont été lancées en 2014 par le comité régional des pêches

Le homard du Cotentin aussi

Dans le monde, 312 pêcheries bénéficient de ce label. En Normandie, on en recense deux, toutes dans le département de la Manche. Avant le bulot granvillais, c'est le homard du Cotentin qui a été le premier à bénéficier de cette reconnaissance.  

Reportage d'Hélène Jacques et Charles Bézard
Intervenant:
- Arnaud Manner, directeur Normandie fraîcheur



Le Marine Stewardship Council est organisme à but non lucratif, le seul à délivrer une certification de pêche durable. 10% des captures bénéficient aujourd"hui de ce label. Le MSC a été créé en 1997 par le WWF et le groupe Unilever avant de devenir indépendant. Dans ses procédures de certification, il s'appuie sur les avis de scientifiques, de professionnels du secteurs et d'ONG environnementales. Or parmi ces différents acteurs, plusieurs d'entre eux, notamment son fondateur le WWF, ont critiqué ces dernières années l'attitude du MSC par rapport à certaines pratiques de pêche. 

C'est ma planète. Label pêche durable, un label en eaux troubles

Vous vous demandez comment bien choisir votre poisson pour les repas de fête ? Vous êtes un consommateur averti qui s'inquiète de savoir si le poisson qu'il consomme ne provient pas d'une zone du globe où l'on pêche sans compter, voire avec des marins sous payés à bord des bateaux ?





  

A lire aussi

Sur le même sujet

les 20 ans de l'association Mase

Près de chez vous

Les + Lus