Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Des habitants d'Aurigny apportent la touche finale à la Tapisserie de Bayeux

L’idée démangeait, les habitants d'Aurigny l'ont fait : broder la toute dernière scène, celle qui manque, à la plus célèbre œuvre anglo-normande, la Tapisserie de Bayeux / © France 3 Basse-Normandie
L’idée démangeait, les habitants d'Aurigny l'ont fait : broder la toute dernière scène, celle qui manque, à la plus célèbre œuvre anglo-normande, la Tapisserie de Bayeux / © France 3 Basse-Normandie

400 des 2 400 habitants de la petite île anglo-normande viennent de mettre un point final à un défi insolite : compléter la Tapisserie de Bayeux. So British ! 

Par Catherine Berra

Kate Russel, la bibliothécaire de ce petit bout d’Angleterre situé au large de la pointe de la Hague, explique avoir toujours été fascinée par la tapisserie de Bayeux.

Elle a donc eu l'idée de composer la scène finale de la plus célèbre tapisserie de l'ouest, la Tapisserie de Bayeux, qui raconte l'hisoire de la conquête de l'Angleterre par le normand Guillaume le Conquérant. Le seul à ce jour à avoir réussi à envahir la perfide Albion. C'était en 1066 !...

Kate Russel, donc, "a installé une grande table dans la bibliothèque, a acheté quelques livres spécialisés, et s’est mise au travail avec ses amis", raconte le site Histoire normande. Un travail très sérieux, qui respecte l'histoire, le style, le contenu de la tapisserie originale et reprend les matériaux utilisés il y a 947 ans.

La commune d’Aurigny a donné 350 euros pour l’achat du tissu en février 2012 et une artiste locale, Pauline Black, s’est ensuite attelée à la réalisation des dessins qui serviraient de guide aux brodeuses. Un an plus tard, l'ouvrage est terminé

Les brodeurs anglo-normands ont mis en scène le couronnement de Guillaume, devenu William 1er roi d'Angleterre, le 25 décembre 1066.

Parmi eux, des hôtes prestigieux, comme le Prince Charles et son épouse qui se sont livrés à quelques travaux d'aiguille lors d'une visite à Aurigny en juillet 2012.

Seul petit arrangement avec l’histoire, assumé par les brodeuses : un blason qu'elles ont inventé de toute pièce et ont ajouté à leur broderie pour que leur chère petite île soit représentée. "Notre île est connue pour ses macareux, nous en avons donc brodé un, entouré d’une queue de lion pour montrer que Guillaume en avait le contrôle", explique Kate Russel.


Voyez le reportage ci-dessous de Stéphanie Potay et Sylvain Rouil, avec (entre autres) Kate Russell, l'initiatrice du projet et Sylvette Lemagnen, conservatrice du musée de la Tapisserie de Bayeux : 
Les Anglo-Normands d'Aurigny complètent la tapisserie de Bayeux
400 des 2 400 habitants de la petite île anglo-normande ont mis en avril 2013 un point final à un défi insolite : compléter la Tapisserie de Bayeux. So British !  - France 3 Normandie

A lire aussi

Sur le même sujet

VIDEO : le monde de la mer inquiet après la nomination du gouvernement

Près de chez vous

Les + Lus