Pela Renet, portrait d'un champion de la moto au corps brisé

© EFE/David Fernandez & France 3
© EFE/David Fernandez & France 3

En août dernier, Pierre-Alexandre Renet, alias Pela, s'est gravement blessé en chutant de moto au Chili. Deux mois plus tard, il se reconstruit peu à peu... mais est-il prêt à se remettre en selle ?

Par Quentin Vasseur avec Pierre-Marie Puaud

"Ça fait un petit peu réfléchir, quand même." À 150 km/h sur une moto lancée dans le désert chilien de l'Acatama, Pierre-Alexandre "Pela" Renet a joué à la roulette russe... et a bien failli tout perdre.

Le casque est encore là, dans son sac. Sérieusement endommagé. "On voit qu'il est cassé" montre le pilote professionnel. Lui aussi est "cassé".

Désarçonné à cause d'un trou


Champion du monde de motocross en 2009, deux fois champion du monde d'enduro en 2014 et 2016, Pela rêvait d'un sacre dans les grands espaces. Et pourquoi pas le Paris-Dakar ?

Mais sa chute au deuxième jour du championnat du monde du Rallye Raid, au Chili, le 17 août dernier, le stoppe net. "J'ai pris à haute vitesse un trou non signalé" explique-t-il, "avec la vitesse on le voit uniquement au dernier moment."

Il se souvient des pilotes qui viennent l'aider, d'un hélicoptère, et puis le trou noir. Il se réveille dans une clinique de Santiago au Chili, où on l'a placé dans un coma artificiel.


Deux vertèbres cervicales fracturées, un humérus qui ne tient que par une vingtaine de vis... Aujourd'hui, le Normand qui se dit "très chanceux dans [son] malheur"poursuit sa longue convalescence dans sa maison au Val de Saire, près de Cherbourg (Manche).

Je connais les hôpitaux...


Et pourtant, Pela Renet en a vu d'autres. "J'ai eu le tibia péroné, j'ai eu les métatarses, j'ai eu le fémur, j'ai eu les deux poignets, j'ai eu une clavicule, une omoplate, j'ai eu deux vertèbres" énumère-t-il, "je connais les hôpitaux..."

Pierre-Alexandre Renet, portrait d'un sportif blessé

Passion ou inconscience ? Péla ne ferme pas la porte à un possible retour. "Si j'arrive à récupérer à 100% physiquement, pourquoi pas revenir ?" s'interroge-t-il, frustré par l'idée d'arrêter sa carrière sur cette chute.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LE DAKAR 2017 SUR FRANCETV SPORT

Cotral : à la recherche de super-héros-développeurs

Près de chez vous

Les + Lus