Remade, une success story dans le Sud-Manche

L'entreprise Remade in France lance un programme de 150 embauches d'ici le mois de juin
L'entreprise Remade in France lance un programme de 150 embauches d'ici le mois de juin

Cette semaine, C Normand s'intéresse à l'entreprise Remade, spécialiste du reconditionnement de smartphones basée dans le sud-Manche. Forte d'une belle croissance, la société a lancé un important plan de recrutement.

Par C Normand

L'économie, la rédaction de France 3 Normandie en parle tous les jours dans vos éditions régionales. Elle participe au dynamisme d'une région. C Normand, notre rendez-vous économique hebdomadaire, vous propose de découvrir chaque lundi une entreprise bas-normande, son histoire, son activité et son savoir-faire.

Cette semaine, coup de projecteur sur l'entreprise Remade, basée à Poilley dans le sud-Manche. Créée en 2011 par un "enfant du pays", Matthieu Millet, elle assurait le recyclage du matériel high-tech. En 2013, son fondateur décide de se concentrer sur le smartphone, et plus particulièrement sur ceux de la marque à la pomme. "En se spécialisant, on a réussi à progresser, à intégrer l'ensemble de la valeur ajoutée dans notre segment et à devenir les plus performants en terme de retraitement. En faisant cela, on a pu industrialiser", explique Matthieu Millet.

De 250 à 400 salariés

Et ça paye puisque depuis trois ans, l'entreprise normande connait une forte croissance. l'an dernier, ce sont 500 000 smartphones d'occasion qui ont été écoulés avec un chiffre d'affaire approchant les 100 millions d'euros. La société qui emploie actuellement 250 personnes devrait en compter 150 de plus d'ici le mois de juin. Forte de cette croissance, elle est en train de se doter d'une unité de remise à neuf des coques des appareils et procède à un important plan de recrutement.

Les premiers candidats ont déjà été embauchés. Ils suivent actuellement une intense formation de deux mois. "On apprend comment bien déconnecter une nappe, comment tester un téléphone, détecter une panne", explique Olivier Gérard, formateur, "On fait une formation de 400 heures: 200 heures en salle de formation et 200 heures de msie en situation sur une ligne de production."

Côté salaire, rien de mirobolant mais la société cherche à impliquer les salariés en leur faisant profiter de ses bons résultats. "On pense qu'on doit conserver notre compétittivité mais pour autant dès l'instant où on gagne, on restitue : ainsi, l'an dernier, ça a été aux environs de trois mois de salaire restitués et cette année ce devrait être similaire", explique le patron de RemadeInFrance. 

L'entreprise du sud-Manche vise la première place en Europe sur son marché. Elle devrait prochainement s'attaquer à la remise à neuf de smartphones d'autres marques.


Un numéro de C Normand préparé par Jérôme Raguenau, Cyril Duponchel, Eric Ruchmann et Vincent Potel

Intervenants:
- Matthieu Millet, fondateur et président de RemadeGroup
- Nigel Wakeford, ingénieur en électronique R&D
- Olivier Gérard, formateur
- Jennifer Prime, stagiaire
- Florence Garnier, stagiaire
- Jennifer Jacak, directrice des ressources humaines

C Normand: RemadeInFrance

 

Sur le même sujet

les 20 ans de l'association Mase

Près de chez vous

Les + Lus