Législatives Manche 1: Face à Philippe Gosselin, tout le monde veut incarner le renouvellement

Philippe Gosselin (LR), Benoîte Nouet (LREM), Aurélien Marion (France Insoumise), Clémence Maulat (PS) et Franck Marion (FN) sont aux candidats aux législatives dans la première circonscription de la Manche
Philippe Gosselin (LR), Benoîte Nouet (LREM), Aurélien Marion (France Insoumise), Clémence Maulat (PS) et Franck Marion (FN) sont aux candidats aux législatives dans la première circonscription de la Manche

Dans la première circonscription de la Manche, qui s'étend sur la façade est du Cotentin, le député sortant Le Républicains Philippe Gosselin brigue un troisième mandat. Les autres candidats entendent incarner le renouvellement.

Par CM et FB

Jamis deux sans trois ? Le patron des Républicains dans la Manche espère bien dimanche prochaine de pas faire mentir le proverbe dans sa circonscription, la première du département. Ce territoire, entre terre et mer, s'étend de Montebourg à Villedieu-les-Poêles en passant par Saint-Lô, la préfecture, et compte 117 000 habitants répartis sur 170 communes. 

Présentation de la première circonscription de la Manche

Législatives 2017: présentation de la première circonscription de la Manche


Les candidats dans 1ère circonscription de la Manche (cantons de : Canisy, Carentan, Marigny, Montebourg, Percy, Saint-Clair-sur-l'Elle, Saint-Jean-de-Daye, Saint-Lô Est, Saint-Lô Ouest, Sainte-Mère-Eglise, Tessy-sur-Vire, Torigni-sur-Vire, Villedieu-les-Poêles) :
  • Lionel Carau (le Parti de la France pas d’islamisation - Union des patriotes)
  • David Guillaume (Union Populaire Républicaine)
  • Benoîte Nouet (La République en Marche)
  • Corinne Vautier (Parti Communiste Français)
  • Aurélien Marion (La France Insoumise)
  • Philippe Reto (Mouvement Républicain et Citoyen)
  • Jérome Virvoulet (Europe Ecologie - Les Verts)
  • Clémence Maulat (Parti Socialiste)
  • Philippe Gosselin (Les Républicains)
  • Franck Simon (Front National)
  • Olivia Lewi (Lutte Ouvrière)

Sur les 11 candidats qui se lancent dans la campage, huit sont des novices. A l'inverse de Philippe Gosselin, patron des Républicains dans la Manche, qui aimerait bien rempiler pour un troisième mandat. "Le renouvellement, il se fait au fur et à mesure des renouvellement de l'Assemblée. Mais je crois qu'on a besoin aussi d'une base d'expérience, de gens qui connaissent leurs dossiers et qui sont opérationnels du jour au lendemain parce qu'ils sont déjà dans le milieu", plaide le député sortant tout en précisant: "pas dans le système mais dans le milieu qu'ils connaissent bien".

Le renouvellement, La République en Marche en a fait sa marque de fabrique, son slogan (comme l'ont montré nos confrères des Décodeurs du Monde, un tiers des candidats du mouvement lancé par Emmanuel macron sont des novices). Dans la première circonscription de la Manche, c'est une femme, Benoîte Nouet, qui entend incarner un souffle nouveau. "Ce n'est pas uniquement des nouveaux visages mais c'est c'est aussi un nouvel état d'esprit et de nouvelles méthodes de travail", affirme la candidate qui compte puiser dans son expérience, notamment managériale, acquise dans "le monde de l'entreprise". 

Des nouvelles têtes issues de la société civile, c'est aussi la carte que veut jouer La France Insoumise dans cette campagne des législatives. Dans cette circonscription, c'est Aurélien Marion, 28 ans, revenu à l'agriculture après avoir été ingénieur en électronique et voyagé dans le monde, qui défend les couleurs du mouvement de Jean-Luc Mélenchon. Novice en politique, il estime pouvoir pallier son inexpérience par le soutien et l'entraide du réseau militant sur certains dossiers. "Etant jeune, on apprend vite".

Le Front national, pourtant présent dans le paysage politique français depuis bientôt 40 ans, estime lui aussi incarner le renouveau. Son candidat, Frank Simon, s'appuie sur les très bons scores enregistrés par son parti lors du précédent scrutin (plus de 33% des voix au second tour de l'élection présidentielle), pour soutenir cette thèse. "Nous avons un discours qui est complètement différent et  une attitude différente par rapport à tous ceux qui exercent le pouvoir depuis maintenant des décennies", affirme le représentant du mouvement de Marine Le Pen, 
et de citer la promotion des circuits courts en agriculture ou le renforcement de la sécurité en guise de nouveauté.

Et pour le PS une nouvelle tête aussi. La candidate socialiste, Clémence Maulat, doit reconquérir les électeurs d'une circonscription où Benoît Hamon n'a recueilli que 6% des voix.
 

Reportage de Franck Bodereau et Charles Bézard

Législatives Manche 1: Face à Philippe Gosselin, tout le monde veut incarner le renouvellement

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Thomas Pesquet rencontre des milliers de Normands au Zénith de Rouen

Près de chez vous

Les + Lus