100 000 visiteurs, sur une période de 5 jours, viennent à Granville au moment de mardi gras. C'est le carnaval le plus fréquenté et renommé de l'Ouest de la France. 
Le premier carnaval" institutionnalisé" dans ce port à la morue a eu lieu en 1875. Il avait à l'époque un objectif carritatif, qu'il a conservé, le dernier char de la parade récolte des fonds pour les associations de la ville.


 

Dans les ports, avant les longues campagnes de pêche vers Terre-Neuve, la période de carnaval, au coeur de l'hiver juste avant le début du Carême, a toujours été un point fort de la vie en communauté. Pour les familles, c'était l'occasion de se serrer les coudes avant les longues campagnes de pêche. Pour les équipages, c'était l'occasion de relâcher la pression et remettre avec humour en cause une discipline souvent pesante à bord des bateaux.
Tout commence par la fabrication des chars, qui débute dès le mois de septembre. Les bénévoles et les associations de la ville travaillent chaque week-end dans un hangar mis à leur disposition par la commune. 
A l'approche de mardi-gras, les carnavaliers prennent possession de la cité. Le programme est le suivant, comme le rappelle justement la page wikipedia du carnaval : 
- Vendredi : concert d'ouverture du carnaval. Les Wampas cette année étaient les invités.
- Samedi :  le bal des enfants, les enfants s'amusent en défilant dans les rues avec le char du "roi carnaval". 
- Dimanche : cavalcade dans les rues de la ville, associant des chars et des groupes musicaux.
- Lundi : " bal à papa", le bal des carnavaliers.

La bataille des confettis

La 142e édition du carnaval de Granville s'est achevée ce mardi avec la traditionnelle batailles de confettis dans les rues de la ville.  -  France 3 Normandie  -  Equipes techniques France 3 Normandie


- Mardi -Gras: cavalcade dans les rues puis parodie de jugement du "roi carnaval ". Le roi carnaval est ensuite brûlé dans le bassin à flot du port. En fin d'après-midi, une grande bataille de confettis se déroule sur le Cours Jonville. Le soir, des " intrigues"  ont traditionnellement lieu dans les rues, les bars et les restaurants.


Granville le carnaval des enfants

Le carnaval des enfants ouvre traditionnellement le carnaval de l'année. Dans cette cavalcade version junior, on croise des familles viking en honneur de la réunification normande et des petites reines du tour de France pour le départ de la Grande Boucle dans le département de la Manche.  -  France 3 Normandie  -  JB Pattier / J Hamard

 

Granville: Monsieur Carnaval condamné

Le dernier jour, les chars emmènent le Bonhomme Carnaval pour le juger et, comme à chaque fois, le jugement lui est fatal... il brûle au bûcher ! La bataille de confettis anime alors les foules et le carnaval se termine par la soirée d'intrigues dans les rues, et autour d'un bon repas dans les brasseries et restaurants animés de la ville.  -  France 3 Normandie  -  Jean-Baptiste Pattier, Joël Hamard

 

 


Et le carnaval s'est terminé en feu d'artifice avec la qualification de l'US Granville en quart de finale de Coupe de France

Xavier Collombier's Slidely by Slidely Slideshow

 

Coupe de France : la fête de Granville

Le petit Poucet de la Coupe de France 2016 est normand. L'US Granville, club de CFA 2, a décroché soir à domicile une qualification historique pour les quarts de finale de la Coupe de France face à Bourg-en-Bresse, historique pour le club manchois et historique pour la Normandie. 50 ans qu'on avait pas vu ça: en 1966 Cherbourg avait atteint ce stade de la compétition.  -  France 3 Normandie  -  Jean-Baptiste Pattier et Joël Hamard

 

Le défilé du dimanche, comme dans tous les carnaval, reste le théâtre idéal pour la parodie ou pour inverser les rôles ou les sexes. Les " intrigues " de Granville sont une spécificité. Elles ont toujours lieu le dernier jour.

"Seuls ou en groupes, les intrigants, entièrement déguisés afin de ne pas être reconnus, se déplacent alors dans les bars, les restaurants ou chez l'habitant à la rencontre de certaines personnes, afin de distiller à leurs sujets plaisanteries et rumeurs, avérées ou non."
 

Granville le carnaval parenthèse au quotidien

La crise agricole s'invite sur les chars. Le Grand départ programmée du Tour de France depuis la Manche également. Carnaval reste un exutoire qui perdure.  -  France 3 Normandie  -  Jean-Baptiste Pattier / Joël Hamard

 

© XC

Le Roi est mort, vive Carnaval