La nageuse de Lisieux Marion Joffle bat un record, presque par hasard

Marion Joffle dans la piscine de Lausanne, le 1er octobre 2017 / © Marion Joffle
Marion Joffle dans la piscine de Lausanne, le 1er octobre 2017 / © Marion Joffle

Le week-end dernier, elle a remporté les 24 heures de Lausanne en parcourant 60 km. Le record de l'épreuve est battu (il était détenu par un homme !). Marion, qui veut traverser la Manche à la nage en 2020, était allée en Suisse sur un coup de tête, juste pour s'entraîner...

Par Pierre-Marie Puaud

Quelques jours ont passé, Marion a récupéré. "J'avais un peu mal lundi et mardi, mais aujourd'hui ça va", dit-elle dans un sourire. Après son incroyable performance dans la piscine de Lausanne, elle a du replonger dans le quotidien. "Je suis en formation cette semaine". Pour devenir... maître-nageur.

Initialement, le voyage à Lausanne n'était pas forcément prévu au programme. "J'y suis allée presque sur un coup de tête. Je pensais faire 10 ou 11 heures de nage, soit le temps qu'il me faudra pour traverser la Manche. Mais je me sentais bien. Quand je suis arrivée aux 40 km, j'ai décidé de pousser à 50. Puis après, j'ai su que je pouvais battre le record qui était détenu par un homme. Je suis allée jusqu'à 60 km," explique-t-elle en toute simplicité.



Marion, engagée dans la lutte contre le cancer des enfants



Son exploit a été largement relayé dans la presse suisse. La performance de "la petite française" impressionne autant que sa détermination. À seulement 18 ans, Marion s'est fixé pour objectif de gravir l'Everest des nageurs : elle veut traverser la Manche, ce qui revient à nager une quinzaine d'heures, au gré des courants, dans une eau à 15°C. 


Le mois dernier, notre magazine C Sports avait consacré un reportage à Marion Joffle

A 18 ans, Marion Joffle veut traverser la Manche à la nage

A tout juste 18 ans, Marion Joffle n'a pas froid aux yeux. D'ailleurs, quand elle regarde l'horizon, elle voit loin ! Elle s'est lancée comme défi de traverser la mer de la Manche à la nage d'ici 2020. Portrait réalisé par notre équipe de C sports.


Le défi peut sembler un peu fou, mais elle est animée par une force qui transcende. Marion a passé une bonne partie de son enfance dans les hôpitaux, à lutter contre une maladie pernicieuse qui aurait pu l'emporter. Ce cancer des tissus lui a valu d'être amputée d'un doigt. "J'ai été sauvée par les médecins, notamment à l'institut Curie. J'ai envie de faire quelque chose, pour les aider à lutter contre le cancer des enfants." La date de l'exploit est fixée : ce sera entre le 9 et le15 septembre 2020.

Sur le même sujet

Mobilisation au collège Mendès-France à Val-de-Rueil

Près de chez vous

Les + Lus