Niche fiscale en faveur de Tsahal : la sénatrice de l'Orne menacée de mort

© MaxPPP
© MaxPPP

La sénatrice UDI-UC Nathalie Goulet a reçu des menaces de mort après s'être étonnée de la possibilité offerte aux contribuables français faisant un don à l'armée israélienne, Tsahal, de bénéficier d'une réduction d'impôts de 60%.

Par France 3 Normandie avec AFP

La sénatrice de l'Orne, vice-présidente de la commission de la Défense, avait posé le 10 mars une question écrite au secrétaire d'Etat chargé du budget, Christian Eckert, pour attirer son attention concernant cette réduction d'impôts en échange d'un don à l'armée israélienne, Tsahal.

Souhaitant "avoir l'explication de cette disposition exorbitante du droit commun", Nathalie Goulet avait souligné qu'il s'agissait là "d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère".

Depuis, elle n'a pas eu de réponse du ministre, mais a reçu des menaces de mort anonymes sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, plusieurs personnes ont apporté leur soutien à la sénatrice et évoqué le sujet via le hashtag #Nonaufinancementdetsahal. 

Face à cette polémique, Nathalie Goulet a indiqué dans un tweet : "je crois que le plus efficace serait de ne plus parler de cette lamentable affaire".

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

VIDEO : un employé de la ville du Havre condamné pour détérioration de biens publics.

Près de chez vous

Les + Lus