Cherbourg : une maison d'arrêt de 200 places dans la zone d'activité de Bénécère

Illustration / © IP3 PRESS/MAXPPP
Illustration / © IP3 PRESS/MAXPPP

Une maison d'arrêt de 200 places sera créée dans la zone d'activité de Bénécère, dans le cadre du plan de construction de places supplémentaires dans les centres de détention, annoncé par le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas.

Par L.A.

Entre 10 309 et 16 143 cellules à construire d'ici 2025

En septembre dernier, le Garde des Sceaux donnait une conférences de presse à Fresnes et expliquait sa volonté de généraliser l'encellulement individuel dans les prisons et par là-même, la nécessité de construire des cellules supplémentaires et des centres pénitentiaires.

Cherbourg candidate, accueillera un centre de détention

Très vite, la ville de Cherbourg s'était portée candidate. Jean-Jacques Urvoas vient de dresser le bilan ce mercredi 23 février des recherches foncières pour son plan Encellulement individuel et Cherbourg a été retenue : la zone d’activité de Bénécère de Cherbourg accueillera la construction d’une maison d’arrêt de 200 places.

Sa situation dans l'agglomération, sont accessibilité et sa proximité du tribunal de grande instance ont compté pour choisir ce lieu. Les extractions judiciaires en seront facilitées. 

A la demande du ministre, Jean-Jacques Urvoas, la Direction de l’Administration Pénitentiaire et l’Agence Publique pour l’Immobilier de la Justice vont continuer, en lien avec la Préfecture, les démarches foncières, à organiser les études complémentaires et les procédures d'acquisition.

Le ministre de la Justice a annoncé les nouveaux sites pour les 24 maisons d'arrêt qui vont créer 10 100 places de prison supplémentaires en France.

Des quartiers de préparation à la sortie, à l'étude

En parallèle à la construction de nouvelles cellules et de nouvelles maisons d'arrêt, la réalisation de 28 quartiers de préparation à la sortie (PSQ) est prévue sur 16 sites. En Normandie, ce projet concerne le Calvados, avec un site déjà identifié sur le domaine pénitentiaire du centre de détention de Caen et la Seine-Maritime, sur un site propriété de l'Etat lui aussi été identifié à Rouen. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Stéphane Travert sur les négociations de zones de pêche

Près de chez vous

Les + Lus