Des démineurs de l’Otan font escale à Cherbourg

Chaque année depuis 1996, l’Otan mène une campagne pour trouver et déminer des armements de la Seconde guerre mondiale.

Par A.P.

En escale à Cherbourg depuis jeudi, cinq navires de l’Otan, se préparent pour une campagne de déminage de 15 jours au large de la Bretagne et en Baie de Seine.

Cette mission n’est pas une première : tous les ans depuis 1996, l’Organisation du traité atlantique nord est chargée de lancer une traque aux armements sous-marins datant de la Seconde guerre mondiale.

Des démineurs de l’Otan font escale à Cherbourg
Intervenant: Gvido Laudups, commandant des navires de l'Otan. Reportage : Sylvain Rouil, Morgan Tregouet


Sécuriser les fonds marins


De nombreuses mines, bombes et obus sont encore présents dans les fonds marins, et ne sont pas sans danger : « Si les systèmes des mines sont cassés, l’explosif, lui peut toujours être actif. », explique le commandant Lettonien Gvido Laudups.

Or, un risque d’explosion peut toujours arriver. « La mer est aussi parsemée d’installations civiles : des pipelines, des câbles,… énumère le commandant. Pour les mettre en place, les entreprises et les Etats doivent avoir l’assurance que les lieux sont sûrs. »

L’équipage de démineurs, composé de cinq nationalités différentes, est donc là pour repêcher ces explosifs et les neutraliser.

Les navires de l’Otan quitteront Cherbourg lundi avant une escale à Saint-Malo, puis une autre à Caen d’ici 15 jours.

Sur le même sujet

Le livret du ballet royal de la nuit

Près de chez vous

Les + Lus